leral.net | S'informer en temps réel

Fekkee Ma Ci Boole - France


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Avril 2012 à 17:24 | | 0 commentaire(s)|

Fekkee Ma Ci Boole - France
Nous venons d’apprendre dans la presse que Monsieur Karfa Diallo se réclamant un des coordonnateurs de notre mouvement a démissionné. Cependant, la conscience intellectuelle devrait le motiver à dire les choses telles qu’elles sont présentées et qui l’ont conduit à jeter l’éponge. En réalité, le mouvement Fekke Maci Boolé, dans sa logique d’œuvrer pour le bien du peuple sénégalais et de sa diaspora, a toujours appelé à la cohésion et au dynamisme de ses membres comme le veut son leader charismatique, Youssou Ndour qui a bravé tous les risques et les critiques stériles pour défendre le peuple contre l’impunité et le gaspillage de nos ressources. C’est pourquoi, notre mouvement a très vite décliné sa position qui a consisté à travailler au départ du président Abdoulaye Wade. A cet effet, tous les vrais militants de notre mouvement, imbus de l’intérêt supérieur de la nation au détriment de toute forme d’opportunisme, se sont engagés à fond pour cette cause. Pendant ce temps, où était Monsieur Diallo ? Contrairement à ce qu’il avance, il ne s’est jamais honnêtement engagé pour relever les grands défis auxquels le peuple est confronté, ni pour travailler véritablement autour de « L’espérance qui s’est dessinée autour du Président Macky Sall » pour le reprendre.

Youssou Ndour et ses amis ont eu à le faire sans se dissimuler derrière des principes fallacieux. Les responsables de Fekke Maci Boolé d’Europe ont été logiques et cohérents dans leurs positions. Tel n’a pas été le cas de Karfa Diallo. Lors de la venue réussie de Youssou Ndour à Paris le 11 mars dernier, l’absence de Karfa Diallo est passée inaperçue. Notre leader a noué des relations de confiance avec le peuple sénégalais et les sénégalais de la diaspora et cela depuis plus de 30 ans. Le sérieux et les convictions de Youssou Ndour ne sont plus à défendre parce qu’évidents. C’est pourquoi, notre mouvement s’inscrit dans cette logique. Et, Fekke Maci Boolé n’est pas l’affaire d’une personne, ni celle d’une clientèle politique. Nous l’avons prouvé avec l’opération « Wër Ndombo » qu’on a initiée au second tour de l’élection présidentielle du 25 mars dernier. Notre mouvement n’a jamais incarné l'égocentrisme exaspéré. Le peuple sait qui a ou n’a pas travaillé pour le départ de Wade et pour l’élection de Macky Sall. Nous avons assez de cadres engagés et raisonnables pour souffrir du départ d’un simple militant. Au sein de la diaspora, depuis le tournant du 25 mars dernier, nous avons d’enregistrer de nouvelles adhésions.

Toutefois, l’heure n’est pas aux querelles. On doit savourer la victoire qui est celle du peuple sénégalais, de tout bord : jeunes, femmes, personnes âgées etc. Personne ne doit tirer vers soi pour des intérêts personnels. Youssou l'a dit hier lors du concert célébrant la victoire du Président Macky Sall que : « aujourd'hui, il n'y a plus de couleur de parti, ce qui compte c’est la victoire du peuple sénégalais ». Tous nos remerciements à ce peuple qui y a cru.


Le Président de la section Fekke Maci Boolé d’Europe
Momar Dieng Diallo






Hebergeur d'image