leral.net | S'informer en temps réel

Fermeture de la maternité Dial Bass de Rufisque : Les habitants en colère contre Diouma Dieng Diakhaté


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Septembre 2015 à 12:36 | | 1 commentaire(s)|

Les habitants du quartier Dangou Résidence de Rufisque sont très remontés contre Diouma Dieng Diakhaté qui a pris la décision de fermer la maternité de Dial Bass qu’elle avait elle-même construite et mise à la disposition de ce quartier. « Le jeudi passé, Diouma Diakhaté nous a envoyé deux émissaires pour nous informer de la fermeture de Dial Bass le 11 septembre », informe le président du comité de santé à nos confrères du Quotidien, affirmant n’avoir reçu des messagers de la dame aucune notification.

Annoncée pour le 11 septembre, la fermeture de la structure a eu lieu samedi passé. Suffisant pour que les habitants de ce quartier expriment leur désarroi : « La fermeture de Dial Bass sans le moindre préavis, c’est enfreindre la loi », s’offusque Aly Boye Fall habitant du quartier Dangou Sud qui annonce : « C’est un combat que toutes les populations vont porter pour la réouverture illico de la maternité qui polarise plus d’une cinquantaine de quartiers de la ville et même des communes de Bambylor et de Sangalkam ».

Diouma Dieng Diakhaté explique son acte : « Dans le souci d’améliorer le bien-être de la population de Rufisque, le ministère de la Santé et de l’Action sociale mettra à ma disposition et sur ma demande, à partir du 14 septembre 2015, la maternité Dial Bass afin que je puisse procéder aux travaux d’extension », explique Mme Diakhaté. Une explication qui ne convainc pas. « Son véritable objectif se révèle au grand jour », peste Moussa Dièye qui déballe : « Après avoir délogé ses frères et sœurs pour faire main basse sur la maison familiale, elle a atténué le problème en y érigeant la maternité ». « Aujourd’hui, elle revient encore pour fermer la maternité pour on ne sait quelle raison », déplore-t-il avant de dire qu’il n’accorde aucun crédit aux raisons avancées par Diouma Dieng Diakhaté.

Selon le journal, le matériel de la maternité est présentement sous-scellé et à la disposition du chef du district sanitaire de Rufisque et les 14 personnes qui travaillaient dans ladite structure ne savent pas à quel saint se vouer.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image