leral.net | S'informer en temps réel

Fermeture des frontières : Le sort des Guinéens ne préoccupe pas les autorités sénégalaises, selon Alpha Condé

La fermeture des frontières avec la Guinée par les autorités sénégalaises pour contrer le virus Ebola laisse un goût amer au Président Alpha Condé. En conférence de presse à Dakar, ce dimanche, en marge du XV Sommet de la Francophone, le chef de l'État guinéen estime que cette décision des autorités sénégalaises est la preuve que le sort des Guinéens ne les préoccupe pas.


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Décembre 2014 à 08:03 | | 8 commentaire(s)|

Fermeture des frontières : Le sort des Guinéens ne préoccupe pas les autorités sénégalaises, selon Alpha Condé
"Quand vous fermez les frontières, les gens passent par les pistes. Je ne stigmatise personne", a déclaré Alpha Condé. La mesure de fermeture des frontières est un manque manifeste de solidarité et de compassion à l’endroit des populations de Guinée. Dire que le Sénégal veut protéger ses populations en fermant ses frontières, revient à protéger le peuple sénégalais contre le peuple guinéen. Ça veut dire que le peuple guinéen peut mourir là-bas, ce n’est pas le problème du peuple sénégalais. Et si demain vous (les Sénégalais) êtes malades ? Être malade, c’est un crime ?".
Alpha Condé dit comprendre la nécessité pour le Sénégal de protéger sa populations. Mais c’est seulement la manière qui lui pose un problème. "Si ton chien est enragé comment veux-tu que les autres n’aient pas peur de ton chien ?", a-t-il martelé avant d'indiquer qu'il est plus simple de prendre des mesures de contrôle aux frontières pour que les gens passent par les frontières normales et éviter que les malades se promènent.

Seneplus






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image