leral.net | S'informer en temps réel

Festin foncier à Bambilor: Egbos, la Caisse de sécurité et Comico ont la part du lion

xalimasn.com-Le président de la République s’est moqué des populations de Bambilor et de leur marabout Thierno Bâ. Sur leur demande, Wade avait acheté le domaine du Général Bertin au nom de l’Etat, avec la promesse que les terres ainsi acquises leurs seront distribuées. Au lieu de cela, il a parrainé une grosse spéculation foncière qui a spolié les habitants de cette localité et détruit leurs vergers.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Juillet 2011 à 03:46 | | 3 commentaire(s)|

Festin foncier à Bambilor: Egbos, la Caisse de sécurité et Comico ont la part du lion
Les bénéficiaires du festin foncier de Bambilor

Abdoulaye Wade a trompé les habitants de Bambilor pour parrainer l’une des plus grosses spéculations foncières à son actif avec la collaboration de certaines personnes de son entourage. Après avoir acheté ces terres à 300 francs Cfa le mètre carré, Wade a rétrocédé 350 hectares à raison de 1000 francs Cfa le mètre carré au député Omar Sy de MBour par le canal de sa structure Egbos (Entreprise Générale de Batiment Omar Sy). Wade facilite alors la tâche à son ami Omar Sy en lui accordant une grosse faveur. Il n’est pas obligé de payer cash. L’opération est réalisée par le biais du service des Impôts et domaines de Amadou Bâ qui active sa branche de Rufisque. A son tour, l’entrepreneur Omar Sy cède 150 hectares à la Caisse de sécurité sociale à raison de 7000 le mètre carré, soit 10,5 milliards de francs Cfa sous les yeux bienveillants et complices du président Wade, du président du Conseil d’administration Mamadou Racine Sy, des administrateurs, du Dg Iba Guèye et de certains travailleurs et syndicalistes de la Caisse de sécurité sociale qui ont bénéficié chacun d’un terrain. Seule la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) refuse de prendre part au partage. Il faut dire que Racine Sy était épaulé dans les transactions par son ami Daouda Ndiaye, le directeur financier de la Sicap. En tout, l’opération a rapporté 7 milliards de francs après déduction des 3,5 milliards que Omar Sy doit payer dans les caisses de l’Etat. Des commissions ont été perçues à des niveaux insoupçonnées.
Mais ce n’est pas tout, car Abdoulaye Wade a aussi octroyé d’autres surfaces à des tiers selon le Professeur Issa Lô du collectif « And samma moomel » formé à Bambilor pour défendre les intérêts des populations spoliées. Babacar Kâ a reçu 200 hectares, le grand Serigne de Dakar, Bassirou Diagne a reçu 50 hectares, Ablaye Dieng a eu 150 hectares alors que Ndiagne Fall, un conseiller de Wade a lui obtenu 175 hectares. La coopérative d’habitat (Comico) des militaires fait partie des bénéficiaires du partage des terres de Bambilor, même si elle tente de désamorcer la tension en proposant d’offrir 64 parcelles aux populations qui ont décliné l’offre.

Des populations déçues par le rôle de Wade

Le domaine du Général Bertin d’une surface de 2514 hectares, objet du titre foncier TF 1975/R, avait été cédé à l’Etat du Sénégal suite à l’intervention du président Abdoulaye Wade. Ceci, sur la demande des populations de Bambilor qui avaient déjà occupé ce domaine depuis des dizaines d’années. Le problème est que l’ancien président Léopold Sédar Senghor l’avait déjà offert au Général français Bertin. D’où les sollicitations des Bambilorois pour que les terres restent leur propriété. Avec à leur tête le marabout Thierno Bâ, les habitants de cette localité font intervenir Abdoulaye Wade qui achète le vaste domaine au nom de l’Etat. Le chef de l’Etat prend ensuite l’engagement d’attribuer des titres fonciers à tous les ayants droits sur le domaine. Pour jouer leur partition, les populations s’organisent en collectif et louent les services d’un géomètre pour plus de 10 millions de francs Cfa afin d’effectuer les études afférents à la répartition des parcelles. Alors qu’ils attendaient les titres fonciers promis par Abdoulaye Wade, ils reçoivent la visite de fonctionnaires du service des impôts et domaines qui distribuent plus de 400 ordres de déguerpissement à autant de familles. Ordre est aussi donné aux populations d’abandonner 65 vergers exploités sur le domaine. Alors même qu’elles tentaient de comprendre la tournure que prenait cette affaire et contre toute attente, les populations ont eu la surprise désagréable de voir des bulldozers de l’armée envahir leurs lieux d’habitations pour tout dévaster y compris les vergers et une partie du cimetière sur place. Un parfum de spoliation et d’abus de confiance sentait dans l’air et c’est plus tard que les populations réalisent que Wade a rusé sur leur dos. Les autorités continuent pourtant à aller jusqu’au bout de l’injustice infligée aux habitants de Bambilor avec tous les risques de révolte que cette démarche incompréhensible peut induire. En effet, les services des impôts et domaines veulent maintenant que les personnes spoliées aillent s’installer à Alou Kagne, dans la région de Thiès. Une offre jugée indécente par le collectif « And samma moomel » plus que jamais déterminée à obtenir la restitution des terres usurpées à Bambilor. Pour l’heure, les populations comptent saisir la justice afin d’obtenir réparation. Il faut dire que tous nos efforts pour parler à certains protagonistes de cette affaire ont été vains. Ils étaient soit en réunion ou hors de leurs bureaux.
Frédéric TENDENG, xalimasn.comb[



1.Posté par Y EN A MARRE le 13/07/2011 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La presse, également a eu sa part de gateau pour ne pas ébruiter cette affaire. Certains patrons de presse " donneurs de leçons" sont en première ligne pour étouffer cette mafia. Meme Kotch en fait un moyen de chantage pour soutirer quelque chose. Exceptée "La Gazette", la majeure partie des publications du pays évite ce dossier car les instigateurs sont généreux. Y EN A MARRE DE CETTE PRESSE CORROMPUE. Personne ne fouine les affaires de Cheikh Amar, de Serigne Mboup....

2.Posté par silatigui le 13/07/2011 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui y en a marre, on en a marre de cette honteuse classification entre citoyens de premiere catégorie et deuxième catégorie.
tenez cheikh amar avec la complicité de aminata niane ont vendu toute la zone apix de keur massar d'ou l'implantation d'entreprises aurait pu aider les jeunes de cette localité a trouver a s'occuper dignement...
mais non y a que l'argent qui les interesse, n'importe comment, n'importe ou....n'importe quoi !

3.Posté par Amadou Diop le 15/07/2011 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Laissez Aminata Niane Tranquille.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image