Fibrome utérin : quels sont les signes qui doivent alerter ?


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Juin 2017 à 10:33 | | 0 commentaire(s)|

LES SYMPTÔMES DU FIBROME
 
Le fibrome utérin représente la première cause de consultation gynécologique après 40 ans. Le point sur les symptômes qui doivent vous alerter avec le Pr Hervé Fernandez, chef du service gynécologie de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.
 
Le fibrome utérin est la tumeur bénigne féminine la plus fréquente : une femme sur 10 en souffre. Si on ne connaît pas encore ses causes exactes, on sait que les estrogènes mais aussi la progestérone ont un effet sur sa croissance cellulaire. On sait également que l’hérédité (une mère, une tante ou une sœur ayant déjà eu un fibrome) multiplierait par 2 le risque d’en avoir un.
 
"Certains facteurs de risque associés à la survenue  et à la croissance d’un fibrome utérin ont malgré tout été identifiés. L’obésité, l’apparition des premières règles avant 12 ans, l’infertilité ou le fait de ne pas avoir eu d’enfant sont des facteurs qui s’additionnent entre eux et qui augmentent le risque de fibrome" explique le Pr Fernandez, chef du service gynécologie de l’hôpital du Kremlin-Bicêtre.
 
Mesurez vos pertes sanguines
 
Une enquête réalisée en 2013 par Kantar Health a mesuré l’impact du fibrome sur la vie des femmes. Cette enquête montrait qu’une femme sur 10 âgée de 30 à 55 ans souffre de fibromes utérins symptomatiques (c’est-à-dire associé à des symptômes gênants). En moyenne, ces symptômes sont apparus 4,6 ans avant d’être diagnostiqués et pris en charge par le médecin ou le gynéco.
 
Les deux symptômes les plus communément ressentis sont les saignements en dehors des règles et les règles abondantes (associées ou non à des douleurs).
 
Mais évaluer la quantité de sang perdu pendant les règles n’est pas si évident. "Face au médecin les femmes évoquent la durée des règles sans problème mais la quantité de sang écoulée reste décrite avec subjectivité. C’est pourquoi les médecins disposent désormais pour leurs patientes d’un tableau clair, facile à remplir, qui permet aux femmes d’auto-évaluer les pertes sanguines. Elles ont juste à remplir ce tableau et le médecin calcule ensuite le score" ajoute le Pr Fernandez.
 
Les symptômes les plus fréquents
 
Les pertes de sang abondantes et prolongées pendant les règles (appelés ménorragies) ne sont pas le seul symptôme qui alerte le médecin sur l’éventuelle présence d’un fibrome. D’autres symptômes peuvent aussi apparaître :
 
• Des règles douloureuses : "les douleurs pendant les règles évoquent en particulier le présence d’un fibrome sous-muqueux qui se développe sous la muqueuse utérine".
 
• Une sensation de pesanteur dans le bas-ventre, des envies fréquentes d’uriner ou une constipation : "ces symptômes signent souvent la présence d’un fibrome développé vers l’extérieur  de la paroi utérine qui comprime les organes voisins".
 
• Des douleurs ou un inconfort lors des rapports sexuels.
 
"Il faut savoir que la majorité des fibromes ne se manifeste pas et ne nécessite pas de prise en charge particulière. Mais un fibrome peut évoluer. C’est pourquoi, quand on connaît son existence, il est conseillé de le surveiller régulièrement car sa principale complication est l’anémie avec une perte significative de fer" conclut le Pr Fernandez.

Source Topsante