Leral.net | S'informer en temps réel



Fin de l'état d'urgence en Egypte

le 31 Mai 2012 à 20:49 | Lu 1167 fois

L'état d'urgence instauré en Egypte après l'assassinat du président Anouar el-Sadate en 1981 est arrivé à expiration ce jeudi 31 mai. L'abrogation de cette loi - qui donnait des pouvoirs étendus aux forces de sécurité en matière d'investigation et d'arrestation - était l'une des principales revendications de la population égyptienne qui a renversé le président Hosni Moubarak en février 2011. Mais l'armée et la police continuent de bénéficier de pouvoirs importants.


Fin de l'état d'urgence en Egypte
Malgré la fin de l’état d’urgence, l’arsenal juridique égyptien continue de donner de larges pouvoirs aux forces de l’ordre. L’armée s’est d'ailleurs engagée à « continuer d'assurer la sécurité de l’Egypte et du peuple égyptien ». En d’autres termes, aucun changement en ce qui concerne la présence militaire autour des édifices stratégiques comme la radiotélévision ou les ministères.

Plus important encore, l’armée assurera, avec la police, la sécurité durant la campagne du second tour de la présidentielle. Sa présence sera cruciale lors du scrutin les 16 et 17 juin et jusqu’à la publication des résultats le 21.

L’état d’urgence qui vient de prendre fin avait été décrété en octobre 1981 à la suite de l’assassinat du président Sadate par un commando extrémiste musulman. Mais en réalité, cela faisait 60 ans que l’Egypte vivait sous la coupe des lois d’exception. Des lois instaurées d’abord après le coup d’Etat militaire contre le roi Farouk en 1952 et devenues état d’urgence après la guerre égypto-israélienne de 1956. De guerre du Yémen (1962) en guerre des Six-Jours (1967), l’état d’urgence n’a finalement été levé qu’en 1980 pour une année à peine.



Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti