leral.net | S'informer en temps réel

Fin de l’opération Amlep : La marine intercepte 15 navires de pêche, deux cargos, un voilier, un navire pétrolier et trois pirogues

La marine nationale sénégalaise, en partenariat avec les Gardes côtes américains, a tenu, ce vendredi, un point de presse pour marquer la fin de l’opération Amlep qui s’est déroulée dans la période du 07 au 15 avril 2016. Ces opérations conjointes ont permis d’intercepter et d'embarquer quinze (15) navires de pêche, deux cargos, un voilier, un navire pétrolier et trois pirogues de nationalité gambienne.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Avril 2016 à 15:32 | | 2 commentaire(s)|

Une première en Afrique. La marine nationale sénégalaise, à travers l’opération Amlep, a utilisé le navire de la marine nationale "Le Kédougou" comme plateforme de travail avec toutes les administrations qui ont des compétences maritimes et l’embarquement d’une équipe américaine pour mener une opération de surveillance dans nos eaux. Ces opérations, qui se sont déroulées du 07 au 15 avril, ont permis d’intercepter quinze navires de pêche, deux cargos, un voilier, un navire pétrolier et trois pirogues de nationalité gambienne. « L’objectif opérationnel demeure le contrôle et la maîtrise des zones maritimes dans le contrôle exclusive de nos zones. Aussi, le but est-il de réprimer toutes activités illicites et illégales par une application de la loi nationale et internationale », a déclaré, le Cv Abdou Sène, Chef de division opération de la marine nationale sénégalais. « Ces opérations ont permis d’assainir l’environnement maritime et d’imposer l’application des lois nationales et internationales sur tous les navires opérants dans notre zone exclusive », ajoute-t-il.

Ce partenariat avec Africom a pour objectif de renforcer la capacité des marines nationales d’Afrique afin de lutter contre le trafic illicite en mer. « Amlep est une partie du partenariat pour l’initiative pour le renforcement des capacités entre la marine américaine et la marine sénégalaise », a rappelé le Lt Cdr Ross de la Garde côte américaine. Toutefois, il indique que 5 superviseurs américains faisaient partie des 37 personnes en surveillance dans les eaux. D’ailleurs, le chef de corps, Ibrahima Sow, a souligné que les Américains ont permis aux marins sénégalais d’améliorer leur méthode de travail et de se perfectionner.

Fara Mendy






Hebergeur d'image