leral.net | S'informer en temps réel

Fin prochaine de la saison : Balla Gaye 2 - Modou Lô, le combat qui manquera au décompte

Dans moins de deux semaines, l’arène fermera ses portes au soir du choc Balla Bèye 2 - Modou Lô. Mais, au nombre des belles affiches, manquera forcément le très demandé face-à-face Balla Gaye 2 - Modou Lô qu’aucun promoteur n’a réussi à monter. Un choc inévitable dont le vainqueur pourra prétendre affronter Yékini.


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Août 2009 à 12:47 | | 0 commentaire(s)|

Fin prochaine de la saison : Balla Gaye 2 - Modou Lô, le combat qui manquera au décompte
Un parfum de vacances plane sur l’arène à moins de deux semaines de la clôture officielle de la saison 2008-2009. Tout se résume désormais dans les écoles de lutte et écuries, à des séances d’entraînement portées plutôt sur le maintien avec des contacts de faible intensité, axés surtout à développer les réflexes (anticipation, technique d’attaque et de défense, etc.). Seuls les lutteurs programmés pour les ultimes journées, maintiennent la cadence avec un rythme de travail soutenu, certes, mais dosé, à l’approche de leur entrée en scène. Sont concernés : Balla Bèye 2 (Ecurie Pikine Haal Pulaar) et Lac de Guiers 2 (Ecurie Walo) dont la confrontation constitue l’autre événement majeur de la dernière ligne droite de la présente la saison de lutte. Dans les camps du Pikinois et du Walo Walo, l’ambiance est loin d’être au relâchement. Bien au contraire. A l’instar de Gris Bordeaux face à Yékini, Lac de Guiers 2, tombeur de Moustapha Guèye, va vers un challenge de taille en affrontant « l’ouragan de Pikine » qui n’a pas encore digéré son dernier revers face à Yékini. A la présentation à Gorée, les deux lutteurs se sont faits des politesses, vite rangées aux oubliettes, sitôt revenus sur la terre ferme. Le dimanche 9 août, au coup de sifflet de l’arbitre, Balla Bèye 2 et Lac de Guiers 2 se tiendront très certainement un autre langage.

Cette année, nombre de lutteurs n’ont pas eu la chance de ces deux n°2, celle de vivre cette ambiance électrique faite de sensations fortes qu’on n’éprouve que dans l’arène. Sans le vouloir, des lutteurs comme Soulèye Dop, Mbaye Diouf, Khadim Ndiaye 2, Cheikhou Diène, Zoss, Coly Faye et autres, faute d’adversaires, ont passé une année blanche. Des prétentions financières démesurées seraient à l’origine de ce chômage, selon les promoteurs. Par contre, Moussa Dioum, Issa Pouye, Balla Diouf, Modou Lô, Bombardier, Thieck, Forza et autres Baye Mandione se sont contentés d’une seule sortie. Et dire qu’un combat très attendu des amateurs, techniciens et puristes ne sera programmé pas cette saison : Balla Gaye 2 - Modou Lô. Rarement choc n’aura suscité autant de supputations. A un moment, il n’y en n’avait que pour eux, avec, il est vrai, la complicité des promoteurs qui avaient littéralement fait flamber les enchères. De 20 millions, on est passé à 25, puis 30 millions pour culminer finalement à 35 millions de francs. Malheureusement, la promotrice qui voulait monter ce choc, et le camp des lutteurs n’ont pas encore trouvé d’accord. Tout porte à croire donc que cette affiche ne verra pas le jour cette année. Mais, elle le sera forcément un jour. D’autant que les deux concernés ne ratent aucune occasion de se défier publiquement, parfois de façon heurtée par supporters et fans interposés. Du fait de leurs performances exceptionnelles, de leur valeur intrinsèque et de leur aura, ces deux fils de la banlieue devront forcément s’affronter pour savoir qui est le meilleur.

Balla Gaye 2 et Modou Lô peuvent donc mettre à profit les prochaines vacances pour bien affûter leurs armes. La saison 2009-2010 sera un véritable plateau de l’excellence avec une génération qui roule à fond pour l’alternance dans l’arène. Pour l’heure, seul Yahya Diop Yékini a réussi à s’opposer à la démarche. Son triomphe contre Gris Bordeaux est plus qu’éloquent. Il avait cité Balla Gaye 2 et Modou Lô parmi les jeunes susceptibles de le rencontrer lors des deux saisons qu’il se donne encore dans l’arène. Autre raison pour ces deux là de se croiser, la saison prochaine. Le vainqueur pourrait décrocher l’honneur de faire face à Yekini dans son désormais unique combat par an.

Babacar S. F
Source Le Soleil






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image