leral.net | S'informer en temps réel

Finale de la coupe du Sénégal : L’As Cambérène dénonce les errements de la Fédération de foot

Le président de l’As Cambérène (club de National 1) qui vient de perdre (1-0) la finale de la coupe du Sénégal au profit du Jaraaf, a déploré hier, face à la presse, les errements du comité d’organisation de cette grande fête du football sénégalais. Abdoulaye Tall n’était pas là pour contester cette victoire du Jaraaf, plutôt pour jeter des pierres dans le jardin du président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Janvier 2010 à 12:16 | | 0 commentaire(s)|

Finale de la coupe du Sénégal : L’As Cambérène dénonce les errements de la Fédération de foot
Tout n’était pas rose dans l’organisation de la finale de la coupe du Sénégal qui s’est soldée, le 27 décembre dernier, par la victoire du Jaraaf de Dakar (L1) sur son équipe (1 - 0). La révélation est du président de l’As Cambérène (National 1). Pourtant, Abdoulaye Tall s’était félicité, d’emblée, que le public ait ‘assisté ce jour-là à l’une des plus belles finales de ces dernières années. Il y a eu un grand match et le public était venu très nombreux. Malgré notre défaite, notre équipe n’a pas démérité. Après le match, les joueurs ont été ovationnés dans toutes les ruelles de Camberène parce qu’ils ont eu du mérite’. Mais, se désole-t-il, ‘malgré cette ambiance festive constatée avant, pendant et après la finale, quelques manquements noircissent toujours le décor. Et ils ne sont pas des moindres’.
Point par point, le président de l’As Cambérène s’est évertué à lister les errements du comité d’organisation mis en place par la Fédération sénégalaise de football (Fsf). Confortablement bien installé à côté du maire de la commune d’arrondissement de Cambérène, Mame Amadou Samba, le fils aîné du khalife des Layennes, Seydina Issa Laye Thiaw, et du chef de village de la même localité, Yatma Hanne, Abdoulaye Tall a tout d’abord déploré la précipitation notée dans l’organisation de cette finale : ‘L’As Cambérène s’est qualifiée le samedi 19 décembre aux dépens de la Ja et son adversaire, le Jaraaf, le lendemain, dimanche 20 décembre au détriment du Gfc. La finale était prévue une semaine plus tard, ce qui était très court pour une bonne préparation aussi bien de la Fédération que des deux équipes finalistes. Nous avons aussi demandé son report, parce que la communauté layenne préparait un important évènement religieux pour la même date du 27 à Malika. Mais, la Fédération sénégalaise de football n’a pas donné une suite heureuse à notre demande. Elle a maintenu la tenue de cette finale pour le 27 décembre. C’est ce temps très court qui a été à l’origine des manquements’, accuse le président de l’As Cambérène.

Les errements qui ont noirci le décor

Comme premier errement, Abdoulaye Tall déplore l’absence à cette finale de la plaquette devant contenir les messages du chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, du ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, du président de la Fsf et des deux présidents des deux clubs finalistes. ‘Cette plaquette qui est très importante pour une finale de ce genre, n’a pas été confectionnée parce que le temps était trop court. Aucune imprimerie sérieuse ne pouvait accepter d’engager ce travail parce qu’elle ne pourrait pas respecter le délai requis’, se veut-il formel. En outre, révèle Abdoulaye Tall, ‘rien n’a été gravé sur les médailles décernées aux acteurs de cette finale. Ainsi, il sera difficile à l’un des joueurs de cette finale, de dire : voilà la médaille que j’ai gagnée à la coupe du Sénégal 2009. Parce que rien n’indique sur ces médailles qu’il s’agit de la finale de la coupe du Sénégal 2009’.

Par ailleurs, le président de l’As Cambérène déplore avec force la qualité des maillots offerts à son équipe. ‘C’est un lot de maillots incomplets dont la qualité laisse à désirer. Pire, ces maillots sont de petite taille qu’un junior aura du mal à porter. A côté de ces maillots, les trois ballons qui ont été donnés à notre équipe ne sont pas de la première qualité. Vous me direz que ce sont là des détails, mais qui sont très importants à relever dans une circonstance de fête qui porte le nom du président de la République’, croit-il savoir.

Du côté de la Fsf, on se refuse de répondre au président de l’As Cambérène. Tout ce qu’un proche collaborateur du président de la Fsf, Me Augustin Senghor, consent à lâcher sous le couvert de l’anonymat, c’est qu’’Abdoulaye Tall est un mauvais perdant. Cet homme a toujours du mal de n’avoir pas été élu au sein du Comité exécutif de la nouvelle Fsf. Il y voulait le poste de 2e vice-président, mais il avait été littéralement battu lors des élections par Diaw Dieng. C’est cette défaite qui continue de le ronger’.

ABDOULAYE TALL SUR LA GESTION DES FINANCES DE LA FINALE : ‘Nous n’avons encore rien reçu comme prime’

‘Aucun membre de notre équipe n’a été associé, ni de près ni de loin, dans la commission des finances de cette finale. Contrairement à notre équipe, celle du Jaraaf y avait des représentants. Ce qui me semble anormal. Tous les clubs, de quelque niveau que ce soit, doivent jouir du même droit et de la même considération. Par conséquent, à l’instar du Jaraaf, un des membres de l’encadrement financier de l’As Cambérène devait siéger dans cette commission des finances de cette finale’, plaide le président de l’As Cambérène et du Comité directeur (Cd) de ce club de National 1.

Interpellé par ailleurs sur le montant de la quote-part et de la prime que son équipe aurait reçues à l’issue de cette finale, Abdoulaye Tall a été catégorique : ‘Jusqu’au moment où je vous parle, mon équipe n’a reçu aucun franc de la fédération. A l’issue de la réunion de notre Comité directeur, nous avons exigé à la Fédération sénégalaise de football de nous dire combien elle nous doit en termes de prime et de quote-part et de verser au club l’intégralité de son dû’. Sur ce point, un des membres du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football précise que l’organe fédéral attend que la Sonatel, qui est le sponsor leader de la Fédération, verse les sous pour qu’à son tour, il désintéresse les deux équipes. ‘Même le Jaraaf n’a pas encore reçu sa quote-part et sa prime de victoire. Avant de tenir un point de presse pour se défouler sur la Fédération, le président de l’As Cambérène se devait de se rapprocher de la Fsf pour s’enquérir de la situation. Il ne l’a pas fait, malheureusement. Mais, je tiens à le rassurer que son équipe recevra bel et bien la quote-part qui lui est allouée et la prime de 3,5 millions’, assure notre interlocuteur sous le couvert de l’anonymat.

Mamanding Nicolas SONKO






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image