Leral.net | S'informer en temps réel



Floride : un noir américain désarmé, tué par une policière

le 21 Septembre 2016 à 22:31 | Lu 177 fois

Voilà la police américaine à nouveau pointée du doigt dans la mort par balles d'un homme noir, désarmé, et qui semblait coopérer avec les agents. Vendredi soir, Terence Crutcher, 40 ans, se fait arrêter à Tulsa, en Floride, alors que sa voiture est tombée en panne au milieu de la route.


Les mains en l’air pendant toute la séquence

La scène est d’abord filmée depuis le véhicule de police mais aussi par un hélicoptère. On voit très bien Terence Crutcher marcher
paisiblement vers sa voiture, semblant suivre les instructions qui lui sont données par les agents de police, qui sont quatre, arme aux poings. Terence Crutcher ne semble montrer aucun signe de nervosité et surtout, garde tout le long de la séquence ses mains en l'air. Mais soudain, la vidéo filmée par l'hélicoptère montre l'homme noir qui s'effondre. Un plan plus serré le montre à terre, sur le dos, et des taches de sang se forment sur son torse.

Les vidéos rendues publiques par la police

La scène est très choquante. Lundi, la police de Tusla a diffusé les vidéos, jurant de les remettre aux autorités compétentes. “La justice passera dans ce dossier”, a déclaré Chuck Jordan, le chef de la police de Tusla, lors d'une conférence de presse. L'officier a également annoncé que l'auteur des tirs avait été identifié : il s'agit de Betty Shelby, suspendue de ses fonctions dans l'attente des conclusions et déjà conspuée sur l'ensemble des réseaux sociaux.

“ça a l'air d'être un mauvais garçon”

Car l'affaire a évidemment un immense retentissement dans le pays, les Etats-Unis étant régulièrement le théâtre de ce type d'événements. La sœur de Terence Crutcher a également pris publiquement la parole,demandant aux personnes de se mobiliser et de faire entendre leur voix, tout en évitant la violence : “Nos voix seront entendues, la vidéo parle d'elle-même. Protestons, faisons ce que nous avons à faire, mais faisons en sorte d'agir pacifiquement pour respecter notre culture”, a déclaré Tiffany Crutcher. Et alors que la vidéo de la police laisse entendre un agent déclarer depuis l'hélicoptère, à propos de son frère : “ça a l'air d'être un mauvais garçon”, elle a ensuite rétorqué : “Le mauvais garçon, était mon frère jumeau. Ce
mauvais garçon était un père. Ce mauvais garçon était un fils aussi. Ce mauvais garçon faisait partie de la communauté du collège de Tulsa, tout ça pour nous rendre fiers. Ce mauvais garçon aimait Dieu. Ce mauvais garçon était à l'église la semaine dernière, où il chantait chaque semaine. Ce mauvais garçon était qui il était

Khary DIENE avec M6info