leral.net | S'informer en temps réel

Fondation "Servir le Sénégal", l’autre scandale gigantesque: D’où viennent donc ces milliards, sortis des ténèbres ?

Rédigé le Lundi 18 Février 2013 à 12:00 | | 28 commentaire(s)

Marième Faye crée sa fondation « Servir le Sénégal » pour se servir elle-même et servir politiquement son mari, alors qu’aucune disposition de la constitution ne prévoit nullement une telle posture. Exemplarité ou indécence absolue ? Les pratiques douteuses sont têtues. On utilise les deniers publics à des fins de propagande ou de culte de personnalité.



Fondation "Servir le Sénégal", l’autre scandale gigantesque: D’où viennent donc ces milliards, sortis des ténèbres ?
La fondation bidon, « Servir le Sénégal », une grosse arnaque. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, elle est exclusivement gérée par la première dame, Marième Faye et son propre frère, Daouda Faye, responsable de la communication et des relations extérieures. Incontestablement, la terminologie laisse apparaître une opacité manifeste, qui en dit long sur cet embrouillamini mystificateur, hautement toxique. Quelles relations extérieures ? Peut-on parler de transparence dans ces conditions ? Cela nous paraît totalement décousu et nébuleux au regard de la morale. D’où viennent donc ces milliards sortis de terre ? Motus et bouche cousue. Allez savoir !« Je suis le président de la républiques, je nomme qui je veux ». Il y’a lieu de s’interroger sur l’éthique d’un communautarisme politico-ethnique, qui ne dit pas son nom.

Affaire Aliou Aïdara Sylla ? Aliou Aïdara Sylla, présumé coupable de blanchiment d’argent, d’escroquerie, association de malfaiteurs. Que dire, alors de la Fondation bidon" Servir le Sénégal", passée sous silence, gérée exclusivement par la même famille du président de la république ? Des scandales parmi tant d’autres au cœur de la république. C’est bien une nébuleuse transparence purement népotique !

L’arrogance indécente est à la mesure des insultes à répétitions. C’est le moins que l’on puisse dire. Notre point de vue met à nu les contradictions flagrantes d’un système totalement opaque de prévarications légalisées au plus haut sommet de l’état. N’est-ce pas là des conflits d’intérêts manifestement beaucoup plus graves que les prétendus chefs d’accusation bidon, bidouillés, pour régler des comptes et à dessein de ternir l’mage remarquable d’un homme d’honneur, exceptionnel. L’idolâtrie et le culte de la personnalité, sans retenue, heurtent les consciences par son caractère choquant. Le couple présidentiel : « en mode jeune ». Des insultes permanentes à l’encontre de la république. C’est le cas de le dire. Nous sommes dans un régime totalitaire en plein régime.

Alors ces gens-là, qui se douchent remarquablement dans un océan de "Takh Rip", jusqu’à la lie, feraient mieux de se taire, plutôt de s’offrir affreusement en spectacle. Peuvent-ils parler vraiment de bonne gouvernance ? Lorsque la boulimie pithiatique est en contradiction totale avec la rhétorique médiatico-politique, inflationniste, il y’a lieu de parler de rapines et de rancunes dégoulinantes, aussi suintantes que ne l’était, en réalité, le tunnel de la Corniche, décrié.

Ils doivent d’abord balayer chez eux, avant de livrer aux chiens un homme d’honneur inhabituel. Dans ce pays, le ridicule ne tue plus. Alors, l’immoralité proéminente est à son comble. La bonne gouvernance commence par soi-même et non par le symbole de la tartufferie ! Il y’a là les preuves matérielles d’une vaste escroquerie grotesque, qui ne dit pas son nom. D’Abdou Diouf à Abdoulaye wade, cet homme là, qui nous dirige, maintenant, est le prototype même des scandales imprescriptibles de toute l’histoire politico-financière jamais réalisée jusqu’ici. Malheureusement, des scandales incommensurables que les sénégalais vont découvrir dans les années à venir, lorsque ce sera trop tard. A notre intime conviction, ce n’est que la face cachée de l’iceberg. Nous le croyons.

Et le scandale de l’affaire Aliou Sall ? Que dire de la mainmise absolue « des Faye-Sall », tout-puissants, qui se tranchent arbitrairement la meilleure part du lion dans tous les secteurs économiques les plus rentables de l’état? Que dire des postes d’ambassadeurs, consuls, monopolisés exclusivement par des noms particuliers, aux cursus scolaires, obscurs ? Y’a-t-il alors, une exceptionnalité pour l’honneur d’une dynastie taillée sur mesure, apparemment née sous la bonne étoile ? Et Mansour Faye et Daouda Faye et des Gassama, en sus des nominations népotiques à la pelle ? Pour cela, au nom d’une justice libre, libérée et indépendante du pouvoir politique, juge et partie, nous exigeons, dés maintenant, sans conditions, la liberté immédiate, totale de l’homme d’affaires, Aliou Aïdara Sylla, le détenu politique le plus célèbre du régime autoritaire de Macky Sall !

Pour rappel, le détenu politique disposait d’une santé de fer au moment de son arrestation. La sécurité du détenu politique dépend de ses geôliers. Qu’on se le tienne pour dit !

A bon entendeur, salut !

Ahmadou Diop

Le combat continue !





1.Posté par AHMADOU Diop le 18/02/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Messieurs, ayez l’élégance de mettre le nom de l’auteur : Ahmadou Diop. Cet article a été publié par sunuker.com
Le combat continue !
Ahmadou Diop

2.Posté par Ahmadou Diop le 18/02/2013 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la Fondation "Servir le Sénégal", l’autre scandale gigantesque, parmi d’autres, parlons-en, maintenant ? D’où viennent donc ces milliards, sortis des ténèbres ?


Et la Fondation "Servir le Sénégal", l’autre scandale gigantesque, parmi d’autres, parlons-en, maintenant ? D’où viennent donc ces milliards, sortis des ténèbres ?
Marième Faye crée sa fondation « Servir le Sénégal » pour se servir elle-même et servir politiquement son mari, alors qu’aucune disposition de la constitution ne prévoit nullement une telle posture. Exemplarité ou indécence absolue ? Les pratiques douteuses sont têtues. On utilise les deniers publics à des fins de propagande ou de culte de personnalité.
La fondation bidon, « Servir le Sénégal », une grosse arnaque. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, elle est exclusivement gérée par la première dame, Marième Faye et son propre frère, Daouda Faye, responsable de la communication et des relations extérieures. Incontestablement, la terminologie laisse apparaître une opacité manifeste, qui en dit long sur cet embrouillamini mystificateur, hautement toxique. Quelles relations extérieures ? Peut-on parler de transparence dans ces conditions ? Cela nous paraît totalement décousu et nébuleux au regard de la morale. D’où viennent donc ces milliards sortis de terre ? Motus et bouche cousue. Allez savoir ! « Je suis le président de la républiques, je nomme qui je veux ». Il y’a lieu de s’interroger sur l’éthique d’un communautarisme politico-ethnique, qui ne dit pas son nom.

Affaire Aliou Aïdara Sylla ? Aliou Aïdara Sylla, présumé coupable de blanchiment d’argent, d’escroquerie, association de malfaiteurs. Que dire, alors de la Fondation bidon" Servir le Sénégal", passée sous silence, gérée exclusivement par la même famille du président de la république ? Des scandales parmi tant d’autres au cœur de la république. C’est bien une nébuleuse transparence purement népotique !
L’arrogance indécente est à la mesure des insultes à répétitions. C’est le moins que l’on puisse dire. Notre point de vue met à nu les contradictions flagrantes d’un système totalement opaque de prévarications légalisées au plus haut sommet de l’état. N’est-ce pas là des conflits d’intérêts manifestement beaucoup plus graves que les prétendus chefs d’accusation bidon, bidouillés, pour régler des comptes et à dessein de ternir l’mage remarquable d’un homme d’honneur, exceptionnel. L’idolâtrie et le culte de la personnalité, sans retenue, heurtent les consciences par son caractère choquant. Le couple présidentiel : « en mode jeune ». Des insultes permanentes à l’encontre de la république. C’est le cas de le dire. Nous sommes dans un régime totalitaire en plein régime.
Alors ces gens-là, qui se douchent remarquablement dans un océan de "Takh Rip", jusqu’à la lie, feraient mieux de se taire, plutôt de s’offrir affreusement en spectacle. Peuvent-ils parler vraiment de bonne gouvernance ? Lorsque la boulimie pithiatique est en contradiction totale avec la rhétorique médiatico-politique, inflationniste, il y’a lieu de parler de rapines et de rancunes dégoulinantes, aussi suintantes que ne l’était, en réalité, le tunnel de la Corniche, décrié.
Ils doivent d’abord balayer chez eux, avant de livrer aux chiens un homme d’honneur inhabituel. Dans ce pays, le ridicule ne tue plus. Alors, l’immoralité proéminente est à son comble. La bonne gouvernance commence par soi-même et non par le symbole de la tartufferie ! Il y’a là les preuves matérielles d’une vaste escroquerie grotesque, qui ne dit pas son nom. D’Abdou Diouf à Abdoulaye wade, cet homme là, qui nous dirige, maintenant, est le prototype même des scandales imprescriptibles de toute l’histoire politico-financière jamais réalisée jusqu’ici. Malheureusement, des scandales incommensurables que les sénégalais vont découvrir dans les années à venir, lorsque ce sera trop tard. A notre intime conviction, ce n’est que la face cachée de l’iceberg. Nous le croyons.
Et le scandale de l’affaire Aliou Sall ? Que dire de la mainmise absolue « des Faye-Sall », tout-puissants, qui se tranchent arbitrairement la meilleure part du lion dans tous les secteurs économiques les plus rentables de l’état? Que dire des postes d’ambassadeurs, consuls, monopolisés exclusivement par des noms particuliers, aux cursus scolaires, obscurs ? Y’a-t-il alors, une exceptionnalité pour l’honneur d’une dynastie taillée sur mesure, apparemment née sous la bonne étoile ? Et Mansour Faye et Daouda Faye et des Gassama, en sus des nominations népotiques à la pelle ? Pour cela, au nom d’une justice libre, libérée et indépendante du pouvoir politique, juge et partie, nous exigeons, dés maintenant, sans conditions, la liberté immédiate, totale de l’homme d’affaires, Aliou Aïdara Sylla, le détenu politique le plus célèbre du régime autoritaire de Macky Sall !
Pour rappel, le détenu politique disposait d’une santé de fer au moment de son arrestation. La sécurité du détenu politique dépend de ses geôliers. Qu’on se le tienne pour dit !
A bon entendeur, salut !

Le combat continue !
Ahmadou Diop

3.Posté par Ahmadou Diop le 18/02/2013 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Affaire de la Fédération des Sénégalais de la diaspora sénégalaise : Fausses ou vraies rumeurs de tentative de corruption ?



La Fédération des Sénégalais de la diaspora sénégalaise : organisation du congrès de Washington. Fausses ou vraies rumeurs de tentative de corruption de la diaspora sénégalaise ? Nous avons suivi, samedi dernier, 16 février 2013, Sunuker.com : « en toute objectivité » sur les rumeurs de corruption à la Fédération des Sénégalais de la diaspora.
« Je voudrais vous presenter mes excuses apres vous avoir annoncer que le président de la république allait nous accompagner dans notre projet avec une aide de 10.000 dollars ».
« Je vous presente toutes mes excuses et vous informe que le comite a decide de se passer de cet argent et de retirer Mr Souleymane Jules Diop des animateurs », écrit Ahmat Diouf.
Malgré les excuses d’Ahmat Diouf, nous nous interrogeons sur cette affaire absurde. Y a-t-il une volonté réelle de dédouaner Macky Sall ? La réponse est oui. Entre Souleymane jules Diop et Ahmat Diouf, qui croire ? L’entente cordiale entre les deux hommes se traduit par une rupture manifeste. Et l’argent y est pour quelque chose.
.Nous avons été choqués d’entendre les litanies d’un membre de la diaspora sénégalaise sur le micro de sunuker.com. Ce sont des acteurs politiques. En d’autre terme, n’eût été la polémique entre les deux hommes-–échange des courriers, le président de la république accompagnerait la fédération de la diaspora des sénégalais avec une enveloppe de 10.000 dollars. Tout le reste n’est que mystification.
Quoi qu’on puisse dire, par principe républicain, la diaspora sénégalaise ne devrait pas accepter l’argent du contribuable sénégalais, distribué gracieusement par une quelconque autorité politique, encore moins, le président de la république, celui là même, qui s’autoproclame le chantre de la bonne gouvernance. Si le président Macky Sall aurait l’intention d’envoyer 10. 000 ou 100.000 dollars, cela constituerait un délit grave qu’on pourrait assimiler tout simplement à une tentative de corruption active du plus haut sommet de la république. Aucune excuse ne sera négociable. Pour l’instant, jusqu’à preuve du contraire, nous lui accordons des circonstances atténuantes, tant qu’on n’a pas les preuves matérielles d’une décision programmée d’envoyer la somme précitée[10.000 dollars] en bonne et bonne due forme, établie par les services de la présidence de la république.
Même si Ahmat diouf, le coordonnateur du mouvement Amath Diouf, décide de se passer de l’aide du président de la république, il faut aller jusqu’au bout de cette affaire. L’intention de la corruption vaut l’action. Les passes d’arme entre Ahmat Diouf, le coordonnateur du mouvement et SJD, ne nous intéressent pas. Le président de la république avait-il une intention d’octroyer 10. 000 ou 100.000 dollars au mouvement ? Si cela se confirme, il n’y a pas photo pour dire qu’il s’agit là d’une gravité exceptionnelle. Pour l’instant, nous ne pouvons pas croire à une telle hypothèse impensable. Si ceux qui reprochaient à Abdoulaye wade d’avoir dilapidé les deniers publics, reproduisent les mêmes mécanismes récriminés par les preuves indiscutables, le procureur spécial de la république doit obligatoirement s’autosaisir de l’affaire ? C’est inacceptable ! D’ici là, wait and see, en attendant le triomphe de la vérité éternelle sur cette affaire fortement scabreuse !


A bon entendeur salut !
Ahmadou Diop

4.Posté par LA RUPTURE le 18/02/2013 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Ahmadou Diop
Votre conclusion nous permet de dire que vous avez un problème et votre esprit partisan décousu nous laisse à notre fin. Vous vous attaquez à une fondation qui a pour nom ‘’ Servir le Sénégal’’ avec à sa tête la Première Dame. Pour votre gouverne, nous vous renvoyons à l’émission télé que le plus grand serviteur de Wade Serigne Mbacké Ndiaye himself a fait à SENTV ‘’ Sen Xalat’’ qui répondait à la question de l’animatrice sur l’origine de l’argent de cette fondation, il disait ; nous le citons ‘’ qui connait comment fonctionne un Etat sait nettement qu’une Première Dame même si elle ne demande rien ,il y aura des gens qui seront prêt à lui apporter un soutien matériels ou financiers ‘’donc Ahmadou Diop que dire de cette phrase de ton responsable politique ? Vous savez mieux que nous qu’une fondation est une association à but non lucratif qui ne vit que de dons et de legs. C’est juste pour consolider les propos de ton frère et responsable de parti Serigne Mbacké Ndiaye.
Vous osez nous parlez de scandales alors que pas plus tard que mardi passé la presse a fait écho des scandales les gravi cimes que votre régime ont imposé à notre cher pays le Sénégal. Nous ne citerons que celui de ton maitre et pourvoyeurs de fond L’honorable dépité Aidara Sylla . Comment pouvez justifier l’acte de ce M. Sylla qui voulais faire entrer un chèque de 2,5 milliards alors que qu’on se souvient que juste aprés les élections présidentielles de 2012 votre mentor avait des dettes. Donc M. DIOP nous ne pouvons croire que vos responsables ont commis des forfaitures. Que dire aussi de la dette de 837 millions de la fondation de madame Viviane Wade.
Alors M. DIOP, c’est à notre tour de vous dire vous et vos frères de parti de vous taire et d’arrêter de ternir l’image, comme vous le dites, d’honnête citoyen ; les personnes cités ne sont ni de prêt ni de loin liées à vos allégations. Le Sénégal a besoin de personnes comme eux imbues des valeurs de la solidarité .la totalitarisme est une concept qui n’existe que chez les libéraux. BOU NIOU WAKH LO WAYE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par enfant du sénégal le 18/02/2013 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le ton est sévère mais l'interrogation est pertinente. On doit définitivement légiférer sur cette question des familles dans les affaires.

6.Posté par douwa le 18/02/2013 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yaw da nga sokhor sa khol mo diékh macky est le premier pdt senegalais ki a une epouse senegalaise musulmane pieuse et tré genereuse cet fondation ki a moins d un ans a silloné tt le pays et a assisté les populations defavorisé ds tt les domaines

7.Posté par lifdjo le 18/02/2013 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher ahmadou diop je trouve pas les mots pour qualifier tes agissement tu es vraiment un homme sans dignité les hommes qui te payent pour destrediter le gouvernement via sa femme et sa femme ne rend service ni a toi ni au pays qui est dans une phase de reconstruction nationale . et la mensonge ne peut jamais etre effacé . meme la verité n'y suffit pas'' comme le disait paul ester donc fait gaff a toi et soit un homme au vrai sens du terme

8.Posté par Ahmadou Diop le 18/02/2013 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les dérives spectaculaires d’un régime autoritaire : ou l'esclandre d’une rupture estampillée : « bonne gouvernance ».



On aura beau maquiller broc à bric le produit de parues pour bien le vendre sur le marché, mais quelles que soient les notices et les retouches nécessairement transcendantales au nom d’une image trans-internationale pour la présenter sous de faux postulats, il n’en demeure pas moins qu’elle porte en elle-même l’estampille nocive, éternelle devant l’éternel, puisque la substance magico- moléculaire laisse apparaitre nettement des défauts de fiabilité. Instrumentalisation, manipulations, désinformations, tromperie, démagogie outrancière. Bref, le socle de l’enfumage classique continue ! Voilà la continuation permanente à l’épreuve sans rupture !
Tout est y. Les dessous de l’affaire Hissène Habré et des biens mal acquis placés à l’étranger. Et Pinochet, le dictateur du chili, qui a renversé en 1970, Salvador Allende, élu démocratiquement, n’a jamais été jugé malgré les atrocités qu’il a commises, mais pourquoi donc Hissène Habré, ancien président du Tchad, présumé coupable de crimes devrait-il l’être ? Et son ancien chef d’état major, venu au pouvoir par les armes pouvait-il les ignorer ? Y a- t-il alors deux poids et deux mesures de la démocratie à géométrie variable au double standard, en fonction de la bonne posture totalement obscure ?
L’incivisme politique est la conséquence de nos déconvenues éternellement programmées. Un tabou bien têtu. Marième Faye crée sa fondation « Servir le Sénégal » pour se servir elle-même et servir politiquement son mari, alors qu’aucune disposition de la constitution ne prévoit nullement une telle posture. Exemplarité ou indécence ? Les pratiques douteuses sont têtues. On utilise les deniers publics à des fins de propagande ou de culte de personnalité.
La fondation bidon, « Servir le Sénégal », une grosse arnaque. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, elle est exclusivement gérée par la première dame, Marième Faye et son propre frère, Daouda Faye, responsable de la communication et des relations extérieures. Incontestablement, la terminologie laisse apparaître une opacité manifeste, qui en dit long sur cet embrouillamini mystificateur, hautement toxique. Quelles relations extérieures ? Peut-on parler de transparence dans ces conditions ? Cela nous paraît totalement décousu et nébuleux au regard de la morale. D’où viennent donc ces milliards sortis de terre ? Motus et bouche cousue. Allez savoir ! « Je suis le président de la républiques, je nomme qui je veux ». Il y a lieu de s’interroger sur l’éthique d’un communautarisme politico-ethnique, qui ne dit pas son nom.
Un président normal d’une république normale, ne doit jamais dire une telle boulette. Plutôt, au contraire, sa responsabilité devrait le conduire à la modération pour dire : « oui, je suis le gardien de la maison du peuple, je veille scrupuleusement et personnellement à ce que ceux qui y entrent; soient être en règle; c’est ma responsabilité morale ».
Macky 2017 : non merci, un mandat ça suffit, mais pas deux !

L’obscur multimilliardaire, aux commandes de la république. Un début de mandat calamiteux, qui commence mal. Parlons-en maintenant ! Mais qui donc peut parler de progrès significatifs, de rupture véritable, sans être ridicule, dans un pays où les dithyrambes, les paraboles, faisant florès, contrastent parfaitement avec la réalité sur le terrain du crime ?
Après 11 mois de gouvernance, Macky Sall a-t-il réellement opéré un changement véritable par rapport à son devancier, dont il aimait se distinguer ? L’homme a-t-il apporté réellement un changement radical dans la conduite des affaires de l’état ? A-t-il posé des actes concrets de rupture ? Malgré la surabondance de la percussion médiatico-politique, cet homme là porte en lui-même les germes du recul le plus effroyable. En lieu et place de la rupture, c’est la dévolution sanguine, permanente à l’épreuve des faits : la révolution monarchique de la « dynastie des Faye-Sall, des Gassama » et Cie. Le symbole clinquant de l’arrogance s’autorise tout.

Une pierre deux coups : placer d’abord une famille pressureuse et paresseuse au crochet de la république, ensuite créer les effets d’annonce des audits audibles à géométrie variable, en épargnant son propre camp mouillé. Pour cela, comme il tient à la prunelle de ses yeux, le maquilleur tient à la tenue de son sommet de la francophonie en 2014, dont il est « l’héritier naturel, potentiel, après les loyaux services du meilleur élève de la francophonie », plus francophile que wolofophile, organise savamment un cirque électoral, programmé, royalement, pour lui donner un contenu plus corsé que ne l’était celui de 2012. Car l’extérieur doit nécessairement régenter la démocratie, puisqu’apparemment, l’Afrique n’est pas assez entrée dans l’histoire. L’homme de service prépare sûrement sa monture, demain, dans la perspective d’un mandat hypothétique, pour échapper, éventuellement à des poursuites normales.
Comme si cela ne suffisait pas encore, pour plaire à ses maîtres sorciers, et à dessein d’avoir des garanties et la faveur des seigneurs du monde, autant passer sous silence, la culpabilité d’un premier ministre, présumé blanchisseur d’argent, d’escroquerie, association de malfaiteurs, en échange d’un procès à grande pompe, de l’ancien président du Tchad, de sorte qu’il soit l’unique coupable, idéal, devant l’éternel, de manière à engranger les dividendes politico-financières, comme arrière plan. Voilà l’escroquerie titanesque, dont nous dénoncions les contours nébuleux, manifestement injurieux !
Et les grandes constitutionnelles, qu’en fait-il maintenant ? Il n’en pipe pas mot, puisqu’il n’en a cure. Et la cherté de la vie, l’emploi des jeunes, les inondations, l’application systématiques des assises nationales, les coupures intempestives du courant électrique et les surfacturations complaisantes ? Ce président de la république élu à défaut et par dépit, n’a ni d’intuition politique, ni de grands projets majeurs, si ce n’est les incantations stériles et les insultes permanentes à la bouche de ses chiens de garde, agissant en bouffons de service avec des discours décapants de la démesure, substantiellement conformes à leur étroitesse d’esprit. Point de retenue, ni d’humilité d’aucune sorte. L’immoralité absconse doit servir de levier à un pouvoir totalement ivre.
Bonne gouvernance, sobre, vertueuse, efficiente, et transparente, ou le chantier du rapatriement des biens spoliés et placés à l’étranger ! Un traditionnel discours creux et verbeux d’une rhétorique peu éthique, emphatique. Un embrouillamini mystificateur révélateur d’un activisme outrageant dans lequel ils excellent le plus sûrement depuis qu’ils sont aux manettes, pour s’assurer des promotions sociales, indues. Voilà le rituel romanesque digne d’une escroquerie manifeste ! Alors que la majorité des sénégalais lassés et laissés pour compte, le président de la république, très friand au luxe injurieux et sa grade rapprochée, logent dans des hôtels réservés aux pays des pétrodollars, s’arrogent aussi l’arrogance de s’offrir de grosses cylindrées de luxe, aux vitres teintées : une césure de la rhétorique médiatico-politique, inflationniste. Circulez donc, il n’y a rien à voir !
Le questeur, le propre frère d’Arona Dia, à la fois « vice-président officieux » et l’argentier supposé de l’apérisme débridé, dirige tout. Un euphémisme : « une République de la bamboula des griots et des rapines politiques ». Tout passe au peigne fin. La même famille boulimique se taille la meilleure part du lion, comme si la république est un gâteau à partager. Le changement n’aura pas lieu. Le spectacle ubuesque rejoint le ridicule. Les nominations monarchiques, hystériques à la pelle, deviennent un même mode de gouvernance transparente. C’est bien le culte d’un népotisme insolite. Le chef de l’état devient en même temps, le Secrétaire Général de son propre parti. Au nom de la transhumance forcée, il faut amnistier à la fois les coupables entrants et les obliger à se mouler sous l’escarcelle de l’apérisme survoltant.
C’est du machiavélisme débordant, qui ne dit pas son nom. Le machiavélisme n’est rien d’autre qu’un art qui vise à garder son propre pouvoir par tous les moyens.
L’homme qui nous dirige change son fusil d’épaule et emprunte le chemin biscornu. Tous les postes rentables sont entre les mains de sa propre famille, même les ambassadeurs, les consuls n’échappent plus à la règle népotique. Où est donc la rupture dans tout cela ?
Qui peut parler de révolution majeure dans la gestion des affaires publiques, lorsque le président de la république met en avant les propres intérêts crypto personnels de sa propre famille consanguine au cœur d’un état, supposé de droit et qui distribue exclusivement des postes de hautes stratégies à sa famille immédiate, comme si la compétence obéit aux seuls critères d’un corporatisme politique, cliniquement clanique ? C’est bien les dérives spectaculaires d’un régime autoritaire : ou l'esclandre d’une rupture estampillée : « bonne gouvernance ».

Le combat continue !
Ahmadou Diop

9.Posté par ourouss le 18/02/2013 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si mes souvenirs sont bons, Viviane Wade avait elle aussi une fondation. Est ce que vous vous etes posé la question de savoir d'ou venait l'argent qu'elle utilisait pour ses actions? Donc laissez madame Faye tranquille. C'est une femme au grand coeur, qui est prés des populations à qui elle apporte soutien et aide à chaque fois qu'elles en ont besoin. Je ne la connais pas, je ne suis meme pas au Senegal, mais je suis tout ce qui s'y passe, et je la juge d'aprés ce que je vois. Yeen took leen te bayyi nit yi nu ligeey.

10.Posté par NGALAM le 18/02/2013 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bons souvenir OUROUSS.
Ce gar est vraiment idiot, pourquoi se lamenter sur cette fondation, et la fondation de Mme WADE Viviane, de Mme DIOUF Elizabeth
Quesk ta fait qd les populations mourraient dans les eaux d'hivernage, RIEN et c'est sur que ta un parent a coté que tu peux aider mais tu ne le fais pas.............

ALORS MERDRE AHMADOU DIOP......va te faire Qler

11.Posté par gambel le 18/02/2013 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ahmadou je trouve abberant et cruel ton acharnement sur la premiere dame et sa fondation et en tant que senegalais personne ne peut nier l'appui qu'elle ne cesse de faire a l'egard des populations defavorisés ya le cas des sinistrès ,les consultations gratuites etc...et sache qu'une fondation ne fonctioone que sur des dons et des legs .

12.Posté par gambel le 18/02/2013 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ahmadou je trouve abberant et cruel ton acharnement sur la premiere dame et sa fondation et en tant que senegalais personne ne peut nier l'appui qu'elle ne cesse de faire a l'egard des populations defavorisés ya le cas des sinistrès ,les consultations gratuites etc...et sache qu'une fondation ne fonctioone que sur des dons et des legs .

13.Posté par max le 18/02/2013 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en tout cas elle ne fera pas pure que mme wade laissez nous tarnquillle avec vos articles bidons

14.Posté par DIABETIQUE le 18/02/2013 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JAMAIS une fondation n'a été aussi utile au benefice des demunis que la fondation servir le senegal. Aujourdhui grace a cette fondation , les diabetiques de ST-LOUIS o nt noué un partenariat avec lhopital qui leur permet de beneficier d'une reduction de 60% sur les couts des services de lhopital. Ainsi nous malades du dibete disons un grand merci a la fondation ainsi a Mr le ministre MASSOUR FAYE .

15.Posté par Cest ce que le 18/02/2013 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cest ce que je me suis toujours dit; SENEGALAIS ..ILS SONT TOUJOURS en conflict entre eux.. jamais une bonne entente, ceci est du a la méchanceté, haine viscérale des uns envers les autres.. RAKHAASS LENN SENI KHOL YI... WOW!!!! I am so disgusted..chimmmm

16.Posté par Barnoss le 18/02/2013 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment"C'est ce que" tu as raison.Tous ceux qui parlent ne le font que par jalousie;par méchanté, ou pour leurs intéréts personnels mais pour l'intérêt des populations.Ils sont avides de poste;S''ils sont nommés à un poste quelconque ils changent sans vergogne leurs propos d'aujourd'hui

17.Posté par mami le 18/02/2013 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je n'ai jamais vu une première dame au sénégal allait jusqu'a pikine guinaw rail chez des populations innondées défavorisees et dimunues les distribuer du riz sucre huile lait etc
c une vraie dame senegalaise

18.Posté par KHARAGNE le 18/02/2013 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FONDATION SE REMPLIR LES POCHES oui , nous ne sommes pas dupes !!!!!!!!!!!!!

19.Posté par Diane le 18/02/2013 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh ! Monsieur Diop ne nous fatigue pas xanna vous voulez vous faire connaitre rek, mais vous ne nous apprenez rien de nouveau. Tout ce que vous voyez en ce moment n'est que répétition.
Fondation Education Santé, Karim Wade, Sindiély Wade, Doudou Wade, chat Wade, chien Wade, golo Wade et fou Wade sans compter les toubabs d'africains, valets des Wade et tous les pingouins du parti "les ndoungourous" qui, tant qu'ils se servaient bien, ne voyaient pas les dérives du substitut de Dieu. On a tellement vu de choses anormales, qu'on ne voit plus les irrégularités. Aussi, nous prions les libéraux de la fermer ou on vous envoie tous entre 4 murs (les voleurs, les complices et les plus intègres même y passeront pour non assistance à peuple en danger)

20.Posté par A DIOP le 18/02/2013 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis contre le régime de Macky car rien ne bouge mais je trouve de l'acharnement sur la première dame. Un journaliste doit être équilibré , mesuré et cohérent dans la démarche

21.Posté par wings le 18/02/2013 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On aurait bien voulu que la première dame par souci de transparence donne la liste de ses généreux donateurs. Quant à Aïdara Sylla, on s'en torche le cul, il n'a qu'à s'expliquer devant le juge.

22.Posté par Cheikh GAYE le 18/02/2013 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Médecin aprés la mort ! c'est au départ de ses agissements nébuleux qu'il fallait s'interroger sur la sources de ses biens:
Mlalheureusement notre systéme bancaire est tel que seuls les pachas sont permis de faire des détournements , des blanchissements d'argents, de la corruption , etc....
OU EST NOTRE CENTRAL DE BILANS , QUEL EXPERT COMPTABLE A VERIFIE QUEL BILAN?
Cette facilité d'avoir des milliards du jour au lendemain n'est qu'un complôt nourri par des dignitaires FARFELUS.

23.Posté par baolbaol le 18/02/2013 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La fondation bidon, « Servir le Sénégal », je vous cite ! comment peut-on convaincre en commençant un argumentaire par une affirmation qui est déià un parti pris ! en plus quel charabia : décousu

24.Posté par ZER le 18/02/2013 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahmadou DIOP est un trou du cul qui parle pour ne pas dire grand chose. Son texte est long et peu enrichissant, attaquer la première dame ne te donnera pas la notoriété. Tu parles de milliards pour la fondation, tu en as les preuves? Si on t''amènes au tribunal pour affirmations mensongères tu vas crier comme un cochon et chier dans ton froc. Tu n'as aucune preuve de ce que tu avances, ton intention est de nuire, mais tu risques de te foutre le droit au fond dans ton cul d'aigri;

25.Posté par Jean le 19/02/2013 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Detournement de plus de 300 millions a l'ADEPME par Marie Therese Diedhou avec l'aide de ses colleagues qui avaient une peur terrible d'elle de peur de perdre leur travail.
Contentieux de plusieurs millions de l'ADEPME pour licenciement abusif de Mme Marie Therese Diedhiou.
Fini les traffics d'influence de cette folle.
Article paye par Marie Therese Diedhiou dans le Temoin pour denigrer Idrissa Seck quand il etait en prison et maintenant Elle cherche une planque a Rewmi.....grave.....
Une vraie folle, completement derangee...qui avait comme vocabulaire seulement le President Abdoulaye Wade m' a dit.....une vraie menteuse.....

26.Posté par ben le 19/02/2013 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE SUIS D ACCORD AVEC MR DIOP,AU SENEGAL LORSQ ON ALERTE ON DIT QUE VOUS ETRE CONTRE,APRES LORSQUE SE PRODUIT LA CHIENLIT ON FAIT SEMBLANT ET ON JOUE A L ETONNE, DEMAIN LORSQU IL S AGIRA D AUDITER MME FAYE ET SA FONDATION QUE PERSONNE NE CRIE AU SCANDAL, A BON ENTENDEUR SALUT

27.Posté par Jean Mendes le 19/02/2013 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Diop, tout ca que tu as dit, tu pouvais le dire en étant poli dans le choix des mots.
Ne soit pas haineux. La haine tue. A ce rythme, tu n'assisteras pas à la libération de ton parent.
Je connais personnellement Daouda Faye. Daouda le baye Fall est un jemenfoutiste. Il est incapable de te dire ce qu'il a mangé hier soir. Juste histoire de te dire que Daouda n'a pas l'etoffe du rôle que tu veux bien l'attribuer. Je le dis sans méchanceté. D'autant plus que c'est un gars formidable. De la famille Sall, c'est mon préféré. Ceux qui connaissent Daouda savent qu'à part son Marlboro, rien ne l'intéresse. Il suit la cohorte des serviteurs de la première Dame, parce que pour lui il se rend utile en distribuant à manger à ceux qui n'en ont pas. L'esprit de Daouda Faye ignore le calcul politique. Et je suis sûr que tu sais cela. Je pense que ta stratégie malsaine t'a emmené à t'attaquer au maillon le plus faible, Daouda.
Dans ta stratégie, tu as peut-être sans t'en rendre compte, ouvert plusieurs fronts à la fois. Ca te dessert. Ouvre un seul front et essaie de le gagner sans attaquer inutilement les gens qui ne t'ont rien fait. Par ex. tu peux parler de ton parent, de ses qualités, son parcours. Tu peux mentionner les tords à lui causé, les points juridiques qui posent problème. Si tu es convaincu que le dossier est politique, donnez les argument.
Mannn dall ni lako guissé. Nga balma akh.
N'oublie pas que fii aduna la. Kène deukoufi. Dara djaroul gnèneu gni.
Stp ne sois pas partisan de la grande royale qui voulait qu'on apprenne à vaincre sans avoir raison.
Jusqu'au moment où j'écris ces mots, je ne sais pas qui a raison entre le pouvoir qui a arrêté Aïdara Sylla et les partisans de ce dernier. S'il te plaît aide moi à croire que c'est vous qui avez raison. Présente tes arguments sans verser dans la méchanceté, la médisance et la calomnie.
N'est-ce-pas que le Dieu de ton illustre homonyme n'aime point ceux qui calomnient !
Sincères salutations.

28.Posté par 775404246 le 23/02/2013 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en réalité on ne sai pa ou va le senega lc marem faye qui dirige le senegal macky sall a trahir la confiance de la jeunesses senegalais il disai q il va creer des emploi pour les jeune anamou il n emploie que des peulh il veu creer une affaie d ethnicite ici au senegal et on ne l acceptera pa

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image

Hebergeur d'image