leral.net | S'informer en temps réel

Fondation de la première dame : Marième Faye sonne la rupture

Exit les fondations « Elisabeth Diouf Partage » et « Education Santé », respectivement les ex-premières dames de Diouf et de Wade. Maréme Faye, l'épouse du Président Macky Sall, pour s'occuper, va porter sur les fonds baptismaux « Servir le Sénégal ».


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Mai 2012 à 12:00 | | 0 commentaire(s)|

Fondation de la première dame  : Marième Faye sonne la rupture
Contrairement à ses illustres prédécesseurs, la Première dame du Sénégal n'a pas de cabinet, ni de budget. Son cheval de bataille sera, comme à l'accoutumée, la Santé et l'enfance. Christophe Aubrun, coordonnateur du projet, explique que la fondation « Servir le Sénégal » embrasse différents secteurs sociaux pour répondre aux ambitions de Mme Sall : Servir en améliorant les conditions de vie des couches vulnérables. Contrairement à ses devancières, la discrétion sera de rigueur. « La Première dame n'a aucun titre pour agir au nom de la République ». Cette fondation est une structure privée qui, à n'en pas douter, saura se servir des leçons du passé. Ces expériences malheureuses qui se sont terminées avec la perte du pouvoir de leur génitrice.
Le coup de boule de Viviane Wade à Eva Marie Colle Seck, ancienne ministre de la Santé, dès le début de l'Alternance en 2000, reste vivace dans les mémoires. En femme de caractère, « Eva ne pouvait souffrir de recevoir des ordres de l'ex-première dame. Vous savez, ces genres d'organisations sont avides de dons en médicaments et matériels médicaux. Et pour Eva, elle travaillait pour la République du Sénégal et non pour une quelconque organisation, fut-elle celle de la femme du Président. Et le clash était inévitable », confie cet agent du ministère de la Santé, sous le couvert de l'anonymat. Gageons que « Servir le Sénégal » ne franchira pas la ligne jaune. Et avec la nouvelle démarche prônée, il serait déjà bien vu des acteurs, que l'état des lieux des réalisations de ses prédécesseurs soit fait. Cela agréera davantage le public, de la pertinence d'une nouvelle vision. Un vœu partagé par plusieurs acteurs sociaux. Et peut-être, par les futurs donateurs.

SIDY THIAM.
REWMI QUOTIDIEN






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image