leral.net | S'informer en temps réel

Football : L'Espagne sûre de son fait

Qu'importe le statut de son adversaire, l'Espagne reste prophète sur "son" continent. Leaders invaincus de leur groupe d'éliminatoires pour la Coupe du monde 2010, les hommes de Vicente Del Bosque ont épinglé l'Angleterre à leur tableau de chasse (2-0), mercredi soir à Séville, en match amical. Deux buts signés David Villa et Fernando Llorente.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Février 2009 à 02:15 | | 0 commentaire(s)|

Football : L'Espagne sûre de son fait
Difficile de faire plus alléchant que le match amical opposant l'Espagne à l'Angleterre, mercredi soir, à Séville. Tout simplement parce que ces deux nations occupent la tête de leur groupe d'éliminatoires pour la Coupe du monde 2010, avec quatre victoires en autant de matches. Mais dans ce duel, une équipe a pourtant bien été au-dessus de l'autre: celle dirigée par Vicente Del Bosque, qui s'est imposée avec la manière (2-0), sans vraiment être inquiétée.

Dans ce match, les Anglais, chahutés par un public très chambreur, ne se sont illustrés que trois fois, sur une frappe de Wright-Phillips bien captée par Reina (71e), une tête de Lampard (73e) puis une nouvelle tête de Cole (88e). Trois occasions presque coup sur coup qui n'ont pas changé la physionomie d'une rencontre que les Espagnols ont dominé de bout en bout. Dans le jeu comme dans les intentions. C'est d'abord Senna qui, du pied droit, a inquiété James (19e). Puis Torres, plutôt discret dans l'ensemble, qui s'est montré dangereux (30e).

Beckham a fait son entrée...

Deux avertissements qui ont été suivis d'effet: Villa, après une action personnelle, est parvenu à tromper le portier anglais (1-0, 36e). Le tout quelques minutes avant une tentative ratée de Ramos (44e). Autant dire que le seul fait marquant de ce match côté britannique est resté l'entrée en jeu de David Beckham à la mi-temps, le milieu de terrain de l'AC Milan égalant Bobby Moore avec 108 sélections au compteur et devenant du même coup le deuxième joueur le plus capé du Royaume derrière Peter Shilton (125 sélections).

Pas sûr que cela suffise au sélectionneur des "Trois Lions", Fabio Capello. Surtout qu'en fin de match, au coeur de leur timide domination, ses hommes ont étéà nouveau surpris par Llorente, à la réception d'un centre au deuxième poteau et auteur d'une tête smashée imparable (2-0, 82e). De làà tout remettre en qeuestion avant le prochain rendez-vous de l'Angleterre contre l'Ukraine, en éliminatoires du Mondial 2010, il ne faut pas exagérer. Mais cette rencontre a surtout établi un fait bien réel: depuis sa victoire à l'Euro 2008, l'Espagne est sur un nuage.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image