leral.net | S'informer en temps réel

Formation de la jeunesse à la syndicalisation : Les responsables des mouvements de jeunes à l’école de la Csa

Former les jeunes à la syndicalisation, c’est l’objet du panel organisé, ce matin, par la Confédération des syndicats automnes (Csa). Mamadou Diouf, Secrétaire général dudit syndicat assure que la Csa accorde une place fondamentale aux jeunes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Avril 2016 à 15:48 | | 0 commentaire(s)|

M. Diouf plaide pour « une insertion des jeunes dans les instances de décision ». Car, constate-t-il, il y a une absence de données statistiques des jeunes dans les syndicats. Le but déclaré par les syndicats est, selon lui, de capter la sympathie des jeunes générations à l’égard du syndicat, la question de la cotisation et de l’adhésion » pour montrer leur importance dans les syndicats. Il estime que, pour cette formation, « il faut inciter les jeunes à faire de la recherche et aussi des campagnes de promotion ».

Intervenant sur la responsabilité des jeunes, Vieux Seynou Ndiaye, coordonnateur du Conseil national de la jeunesse, est d’avis que l’obligation de s’ouvrir pour travailler ensemble est impératif au niveau des syndicats. « La responsabilité que génèrent les jeunes est le facteur de développement d’un pays et cela passe par la responsabilisation des jeunes. Sans cela, les jeunes se tournent vers la politique pour se caser quelque part », avance-t-il. Pour lui, chaque individu est responsable, à l’égard des autres, des conséquences de ses actions, bonnes ou mauvaises, volontaires ou non. A en croire ce membre du Conseil économique social et environnemental, la responsabilité morale protège les jeunes afin qu'ils ne se tournent pas vers le refus, la révolte, les grèves incessantes ou, plus loin, la guerre civile. « Pour éviter ces dérives il faut responsabiliser les jeunes, les mettre dans les instances de prise de décision. Le Sénégal gagnerait beaucoup à responsabiliser davantage les jeunes en leur accordant un quota signifiant et significatif dans les instances de prises de décision pour asseoir une stabilité et une paix durable », soutient M. Ndiaye. Pour ce faire, il invite l’Etat à adopter une parité inter-générationnelle.

Thierno Malick Ndiaye
(stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image