leral.net | S'informer en temps réel

Forum Economique de Kaolack Discours du Président de la CCIAK ( Serigne Mboup CCBM)


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Avril 2015 à 17:23 | | 2 commentaire(s)|

Forum Economique de Kaolack Discours du Président de la CCIAK ( Serigne Mboup CCBM)
Forum Economique de Kaolack Discours du Président de la CCIAK
Lundi 13 Avril 2015
 
Mr le Président de la République, son excellence Macky Sall
Mr le Premier Ministre et  mesdames messieurs les membres du gouvernement
Honorable Député
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil Economique Social Environnemental
Mesdames, Messieurs les membres du commandement territorial
Mesdames, Messieurs les élus locaux
Mesdames, Messieurs les présidents des chambre de commerce et des Métiers
Mesdames, Messieurs les chefs de services
Chers collègues opérateurs économiques du Saloum
 
 
 
 
Je voudrais vous remercier Monsieur le Président d’avoir initié ce forum économique dans la région naturelle du Sine Saloum. En impliquant le secteur privé au premier plan traduit votre vision du Sénégal émergent et votre fidélité à vos engagements.
Mr le président, le Sine Saloum est une ville à la fois politique,  religieuse et économique. Une cité multiculturelle, un carrefour régional et sous régional, une voie de passage obligé, mais aussi une vitrine du Sénégal.
Elle a joué un rôle majeur dans l’histoire politique du pays. En effet c’est du Sine Saloum que se prenaient  les grandes décisions concernant  la nation.
Au plan économique, depuis 1900 toutes les maisons de commerce de la métropole disposaient d’une forte présence au Saloum.
Aujourd’hui les opérateurs économiques nationaux les plus en vue  sont des ressortissants du Saloum 
 
Vous même Mr le président vous êtes, ressortissant de la région  et ayant fait vos humanités au lycée Gaston Berger , vous avez connu cette cité dynamique et prospère. Nous sommes sûres qu’avec les projets concrets qui commencent à sortir de terre, à l’instar :
  •  de l’Université du Sine Saloum qui va révolutionner le système universitaire,
  • du  ‘’cœur de ville de Kaolack’’  qui est la plus grande plateforme commerciale  de l’Afrique de l’ouest et aussi un exemple de réussite du partenariat public-privé,
  •  le projet de réhabilitation du port fluvio-maritime,
  • le  dragage du fleuve Saloum ,
  • la modernisation du port de Foudioungne et l’acquisition de deux bateaux Anguiene et Diambone,
  • le projet de Port Sec que vous avez bien voulu inscrire dans le PSE qui focalise tout l’intérêt du secteur privé du Sine, du Saloum et du Baol qui attend impatiemment sa réalisation.
  • Le développement du tourisme religieux à travers  le projet du nouvel aéroport de Kaolack va permettre de desservir des zones comme Toubacouta en un temps record.  
  • Enfin, avec   la reconstruction du marché central et le développement de l’agriculture,
la jeune génération devrait renouer avec ce passé glorieux et de prospérité de notre région.
Si vous permettez Mr le Président, j’en profite pour remercier Mr le Premier Ministre et l’ensemble du gouvernement plus particulièrement les ministres :
  • Mary teuw Niane
  • Diène Farba Sarr
  • Oumar Guèye
  • Pape Abdoulaye Seck
  • Alioune Sarr
  • Ablaye Diouf Sarr
Qui ont montré toute leur disponibilité pour la réalisation de ces projets.
En tout cas pour notre part, nous les privés regroupés en totalité au sein de la chambre de commerce et chambre des métiers,  nous avons visité l’histoire. Nous avons ainsi appris  que la CCIAK avait joué un rôle important dans l’économie du Saloum. En effet durant de nombreuses années  ce port  était le second de l’Afrique Occidentale Française(AOF) en termes de flux de marchandises. A titre d’illustration , pour la seule année 1922 , pas moins de   1657 pavillons ont amarré dans les eaux du port pour l’exportation de marchandises vers l’ancienne métropole et sur le continent africain .Du fait de l’ensablement du fleuve, le trafic était devenu pratiquement nul par la suite, ce qui traduit une perte de compétitivité 
 et la détérioration des routes. Depuis 2013 grâce aux efforts consentis par la CCIAK , et le partenaire ISTAMCO, nous sommes passés à 150 bateaux l’année  pour espérer ainsi résorber le gap. Mr le président vous avez bien voulu implanter l’Université du Sine Saloum, conformément à vos engagements qui ambitionne la formation de milliers d’étudiants. Pour notre part  nous du secteur privé avec votre appuis notre devoir est de développer une économie capable d’absorber la totalité des étudiants que cette université aura formé.
Et pour ce faire il nous faut nous approprier l’expression ‘’ Tomorow begin today ! Autrement dit ‘ « Demain se prépare aujourd’hui » . Donc l’économie gagnerait à être redynamiser  pour favoriser la création des futurs emplois.
En ce qui concerne l’agriculture, nous nous engageons à vos côtés pour régler le problème de la commercialisation, de l’équipement en matériels agricoles fabriqués localement par nos artisans avec un encadrement assurant la qualité et un bon suivi de l’utilisation.
Pour le transport nous devons moderniser la région avec des bus, des taxi et garages privés modernes pour permettre une interconnexion des différents sites.
Pour le commerce, l’industrie et l’artisanat, nous chambre de commerce et chambre des métiers, plaidons pour la préférence nationale et le patriotisme de la part de nos concitoyens. Cela permettrait de redynamiser les zones industrielles existantes comme SODIKA.
Monsieur Le Président
Nous sommes capables techniquement et financièrement d’atteindre ces objectifs avec votre appuis et avec un favoritisme pour les entreprises régionales installées localement.
Mr le président, nos entreprises sont confrontées à une forte concurrence des puissantes entreprises étrangères qui bénéficient du soutien de leurs états qui met à leur disposition des fonds bonifiés dont  nous ne pouvons pas bénéficier. Et après elles viennent se bousculer dans nos marchés publiques. Connaissant votre leadership dans la zone de l’UEMOA, pour régler ce déséquilibre, il suffirait tout simplement de reconsidérer le terme de l’entreprise communautaire qui deviendrait une entreprise dont le capital est détenu en majorité par des nationaux au lieu d’être juste communautaire parce que immatriculée dans la communauté.
Cela mettra tout le monde à l’aise et permettra un transfert de technologie et de savoir-faire pour nos générations futures. Tous les pays dits émergents comme La Chine, la Corée du Sud etc…, sont passés par là ce qui est à l’origine de leur indépendance économique que vous avez prôné pour notre pays lors de votre discours à la nation.
 Nous vous félicitons de votre décision d’impliquer le secteur privé national dans la construction des nouvelles universités.  .
Pour conclure, Mr le président, notre capitale est faussement réputée pour son insalubrité, aujourd’hui comme vous avez pu le constater avec les efforts de Madame le maire Mariama Sarr et la nouvelle équipe municipale, Kaolack commence à devenir une ville propre. YO AMATOUFI
        JE VOUS REMERCIE DE VOTRE BIEN AIMABLE ATTENTION
                                      
 
SERIGNE MBOUP






Hebergeur d'image