leral.net | S'informer en temps réel

Forum Paix et Sécurité : Une quinzaine de chefs d’Etat attendus, selon Mankeur Ndiaye


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Juillet 2016 à 09:28 | | 0 commentaire(s)|

Si les défaillances dans les systèmes de gouvernance politique sont en cause dans les conflits dits « de première génération » qui éclataient en Afrique, une situation toute nouvelle se présente au Continent aujourd’hui. Cette position a été défendue par le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mankeur Ndiaye. Il s’exprimait au cours de la cérémonie de lancement de la 3ème édition du Forum International Paix et Sécurité, prévu à Dakar les 5 et 6 décembre prochains. Passés les luttes pour le contrôle du pouvoir politique ou des ressources naturelles, les conflits frontaliers et identitaires ou encore du séparatisme exacerbé par les différences religieuses et ethniques, aujourd’hui, c’est « le terrorisme et à la criminalité transnationale organisée, y compris le trafic d’êtres humains ainsi que des activités illicites lucratives telles que le trafic de drogue, de cigarettes et la piraterie maritime qui se développent de plus en plus dans notre espace africain », explique Mankeur Ndiaye.

« C’est fort de ce constat que les chefs d’Etats africains, réunis à Paris en décembre 2013, avec leur homologue français, le Président François Hollande, lors du Sommet dit de l’Elysée, avaient décidé d’organiser au Sénégal un Forum sur la Paix et la Sécurité en Afrique qui rassemblerait des acteurs et des experts sur les questions de paix et de sécurité, les partenaires internationaux concernés par les enjeux sécuritaires du Continent, ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile », a-t-il tenu à rappeler.

Et le « succès de la première édition tenue les 14 et 15 décembre 2014 a convaincu le président de la République, Monsieur Macky Sall, à décider de pérenniser le Forum pour en faire un rendez-vous annuel ». « Le Forum de cette année permettra d’approfondir le dialogue stratégique entre les parties prenantes africaines et les partenaires internationaux, d’animer des réflexions pour une vision partagée des menaces sur le Continent, en plus d’étudier les réponses les plus appropriées pour faire face aux défis du moment. Il offrira également l’opportunité d’examiner les moyens d’accompagner les progrès réalisés grâce aux initiatives africaines ou internationales dans le domaine de la sécurité et de la paix », a laissé entendre le ministre des Affaires étrangères.

Les réflexions porteront, par ailleurs, sur des pistes de solutions efficaces qui prennent en compte les défis de la gouvernance ainsi que ceux de l’environnement et du développement économique et social.

Le Forum s’inscrira aussi dans l’innovation avec le choix d’un thème dédié, sur lequel vont se focaliser les réflexions. Il s’agit de "l’Afrique face à ses défis sécuritaires : regards croisés pour des solutions efficientes".

« Et l’innovation porte également sur la décision de mettre à contribution le Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (Cheds), rattaché à la primature en lui confiant la préparation scientifique du Forum, sous la présidence du Général Paul Ndiaye et avec comme coordonnateur du groupe de travail, le Général de Division Mamadou Niang, ancien ministre de l’Intérieur ».

Pour assurer à l’événement un succès, Macky Sall a invité une quinzaine de chefs d’Etat dont certains ont déjà confirmé leur participation.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image