leral.net | S'informer en temps réel

« Forum du justiciable » dénonce l’attitude de Sidiki Kaba sur la démission du magistrat Ibrahima Amadou Dème et réfute la thèse de la violation de l'obligation de réserve

Le forum du justiciable s’est prononcé sur l’actualité judiciaire du Sénégal et particulièrement sur la démission du magistrat Ibrahima Amadou Dème qui récemment a écrit une lettre ouverte au président de la république Macky Sall pour décrier le manque de transparence dans le conseil supérieur de la magistrature. Un acte qui peut lui valoir des sanctions si l’on se fie au propos du ministre de la justice Me Sidiki Kaba. En effet, le forum du justiciable met en garde le ministre en soutenant que le magistrat en question n’a fait que dénoncer l’immixtion du pouvoir exécutif dans l’appareil judiciaire.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Février 2017 à 13:23 | | 0 commentaire(s)|

En point de presse, ce Mercredi dans les locaux de « Amnesty International », le forum du justiciable a montré sa volonté de mener un combat patriotique sur l’affaire de la démission du magistrat Dème. A en croire le président du forum Babacar Ba, « le conseil supérieur de la magistrature a violé les textes en utilisant la consultation à domicile qui ne s’est pas fait d’ailleurs dans les règles de l’art » a-t-il dénoncé.

Poursuivant son discours M. Ba déclare que « la démission du magistrat Dème n’a pas surpris le forum du justiciable parce que, ce dernier a toujours dénoncé les ingérences intempestives du pouvoir exécutif dans le fonctionnement de l’appareil judiciaire ».

Selon toujours Babacar Ba, le ministre de la justice Sidiki Kaba a privilégié les consultations à domicile alors que celle-ci constitue une exception. « Le ministre doit recourir à la consultation à domicile qu’en cas d’urgence. Mais l’on se rencontre que l’exception est devenue la règle au sein même du conseil supérieur de la magistrature comme l’a dit M. Dème dans sa lettre. Et ce qui est grave dans tout cela est que la consultation à domicile a été utiliser pour nommer à des postes stratégiques», précise le président Ba.

A cette occasion il n’a pas manqué de souligner les mandats de dépôt abusif, « le procureur de la république abuse dans l’ordonnance des mandats de dépôt », dénonce-t-il avant de proposer la réforme du conseil supérieur de la magistrature.

Le pouvoir exécutif a l’habitude de faire pareil, en s’acharnant sur des autorités qui sont contre sa politique c’est le cas de Nafissatou Ngom Keita, le colonel Ndao pour ne citer que ces deux révèlent Babacar Ba et ses camarades. Ils disent à qui veut l’entendre que, « le magistrat Ibrahima Amadou Dème ne doit pas être sanctionné comme l’a prédit le ministre car ce qu’on lui reproche est faux, il n’a pas violé le droit de réserve puisque n’ayant aucun dossier par devers lui », ont-ils conclu.

Cheikh Makhfou Diop Leral








Hebergeur d'image