leral.net | S'informer en temps réel

France : Des policiers déchargent 10 balles sur Ablaye Camara

Ablaye Camara, un Sénégalais de 31 ans vivant en France, a succombé aux balles des policiers du commissariat central de la ville du Havre. Notre compatriote, qui habite le village de Gabou dans le département de Bakel, a été atteint de dix balles tirées par deux limiers. Les policiers qualifient leur acte de "cas privilégié de légitime défense".


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Décembre 2014 à 10:15 | | 4 commentaire(s)|

France : Des policiers déchargent 10 balles sur Ablaye Camara
Dans la ville française où les faits se sont déroulés, les limiers en cause semblent avoir le soutien de Francis Nachbar, le procureur de la République du Havre. C'est un peu après minuit dans la nuit d'avant-hier que les responsables du commissariat central du Havre ont été informés qu'un homme, couvert de sang, déambulait dans la rue couteau en main et l'air menaçant. Les éléments qui se sont déportés sur les lieux ont trouvé Ablaye Camara à l'avenue du Bois au Coq où il les aurait attaqués au couteau. Dans le compte-rendu qui a été fait aux autorités judiciaires de la ville du Havre, les limiers indiquent avoir échappé à une attaque du Sénégalais qui a asséné un coup de couteau sur une vitre de leur véhicule. Un acte qui les a poussés, disent-ils, à demander le renfort d'éléments munis de pistolets à impulsion électrique. D'ailleurs, renseignent-ils, dans sa furie, il a poursuivi un piéton Havrais à qui il a planté des coups de couteau, visiblement déterminé à le tuer sur place.

Selon les policiers Français, ils ont demandé à Camara d'arrêter d'asséner sa lame sur sa victime, mais ce dernier n'a pas voulu entendre raison. Pire, soutiennent-ils, Camara a tenté d'égorger sa victime. Aussi, pour la sauver, les limiers l'ont criblé de balles en le touchant sur plusieurs points du corps, le tuant sur le coup. Ablaye Camara titubera en avançant sur les deux policiers qui lui ont encore tiré dessus jusqu'à ce qu'il tombe raide mort. Une autopsie du Sénégalais déterminera s'il était sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants.

Ablaye Camara était connu des services de police de France pour des faits ayant trait au trafic de stupéfiants, vol avec violence, violence sur agent de la force publique, etc. Il a fait l'objet de condamnation à quatre reprises et a eu à écoper d'une peine de cinq ans de prison dont deux avec sursis par la Cour d'Assises de l'Eure en France.

Sa famille qui n'a pas encore reçu son corps est informée de son droit d'accéder à l'intégralité du dossier de leur fils en passant par un avocat.

La Tribune






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image