Leral.net | S'informer en temps réel



France: Le terroriste Larossi Abballa tue un couple de policiers et publie les photos sur Facebook

Rédigé par ( La rédaction ) le 14 Juin 2016 à 13:02 | Lu 1714 fois

Orlando pleure ses morts. Au même moment, l’Etat islamique revendique une attaque à l’arme blanche qui a fait deux victimes à Magnanville, en France.


Omar Mateen du nom de l’américain originaire d’Afghanistan qui a tué samedi dernier 49 personnes dans une de nuit fréquentée par des gay à Orlando, fait des émules. Deux jours après l’innommable dont il s’est voulu l’auteur au nom de l’Etat islamique, Larossi Abballa lui emboîte le pas. Mais cette fois-ci, l’horreur a été délocalisée. Les faits se sont déroulés lundi soir en France, exactement à Magnanville, dans les Yvelines. Muni d’armes blanches, il s’en est pris à un couple de policiers à leur domicile. L’homme, un commandant de police âgé de 42 ans a reçu neuf (09) coups de couteau tandis que sa compagne, âgée 36 ans, a été égorgée. Abballa n’a épargné que leur enfant de 03 ans. Pour rajouter une couche à l’acte revendiqué ou salué par l’Etat islamique, le terroriste qui faisait l’objet d’une filature eu égard à ses accointances avec les milieux djihadistes, a filmé le supplice qu’il a fait vivre à ses victimes et a postées des photos sur le réseau social Facebook.

Dans une vidéo de 13 minutes visionnées par le journaliste français David Thomson, il se réclame de l’Etat islamique. Pis, il appelle à tuer les policiers, les gardiens de prison, les journalistes, les rappeurs. Il ajoute : « on a répondu favorablement à notre Cheikh Adnani ». Quelques jours avant le ramadan, Abou Mouhamed Al Adnani qui est le porte-parole de l’organisation Etat islamique a invité via les officiels dudit groupe les sympathisants à commettre des attaques dans leurs pays. Larossi Abballa a finalement été tué par le Raid qui a donné l’assaut non sans avoir au préalable tenté de le convaincre de se rendre. Le parquet anti-terroriste de Paris a ouvert une enquête pour assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste entre autres charges.



Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage