leral.net | S'informer en temps réel

France, Maroc, Arabie Saoudite, Etats-Unis : Les 4 piliers fondamentaux de la stabilité du Sénégal, selon Mankeur Ndiaye


Rédigé par leral.net le Mercredi 10 Août 2016 à 09:16 | | 4 commentaire(s)|

France, Maroc, Arabie Saoudite, Etats-Unis : Les 4 piliers fondamentaux de la stabilité du Sénégal, selon Mankeur Ndiaye
L’ouvrage intitulé « Année diplomatique », écrit par le ministère des Affaires étrangères, fait annuellement la synthèse des activités du président de la République. Celui qui vient de sortir parle de l’année 2015 et une bonne partie de l’année 2016. Cette édition, troisième du genre, est revenue sur les voyages qu’a effectués le Président Sall dans le monde que sont entre autres, la 70ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le sommet de Paris sur le climat, le sommet Chine-Afrique, mais aussi les médiations qu’il a eu à faire au niveau de certains pays de l’Afrique à l’instar du Mali, du Burkina Faso et du Mali. « Nous sommes considéré comme une ‘petite grande puissance’, nous développons une influence dans la sous-région, en Afrique et dans le monde ». a dit le ministre des Affaire étrangère et des Sénégalais de l’extérieur.

Mankeur Ndiaye soutient que le Sénégal a des piliers fondamentaux qui fondent la stabilité diplomatique du Sénégal. "Nous avons des piliers fondamentaux qui fondent la stabilité diplomatique du Sénégal. C’est important et ça ne date pas d’aujourd’hui. Depuis le Président Léopold Sédar Senghor, en passant par les Présidents Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et aujourd’hui le Président Macky Sall. Demain, tout chef d’Etat qui remettra en cause ces piliers mettra ce pays en péril", dira-t-il.

A l'en croire, la France est le premier partenaire financier, économique, politique et diplomatique du Sénégal. Ensuite, il y a le Maroc « qui est la base de la stabilité diplomatique du Sénégal », mais aussi l’Arabie Saoudite et les Etats Unis, « ce sont les 4 piliers essentiels du Sénégal ». La base de tout cela, ce sont, d'après lui, les relations de bon voisinage que le pays entretient avec les pays limitrophes que sont le Mali, la Guinée, le Cap Vert et la Gambie, même s’il reconnait les problèmes qui existent entre Dakar et Banjul. « Parfois, entre voisinage, il peut y avoir de petits grincements de dents, c’est normal, mais ce sont des choses passagères que nous réussissons toujours à régler par le dialogue et la concertation », a-t-il rassuré.

Mariama Kobar saleh






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image