leral.net | S'informer en temps réel

France-Sénégal, je t’aime moi non plus

Le consulat français de Dakar est connu pour être l’un des pires de l’Afrique de l’Ouest. L’accueil catastrophique et les attentes interminables ne semblent pas émouvoir la présidence sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Avril 2011 à 16:19 | | 19 commentaire(s)|

France-Sénégal, je t’aime moi non plus
Le consulat français de Dakar est connu pour être l'un des pires de l'Afrique de l'Ouest. L'accueil catastrophique et les attentes interminables ne semblent pas émouvoir la présidence sénégalaise.

«Quand il pleut, il n'y a même pas d'abri pour protéger les gens de la pluie». Thierno Ibrahima Dia ne décolère pas. Sénégalais, il est membre du conseil d'administration de l'association Survie, en lutte contre le système de la Françafrique. Et comme beaucoup, il dénonce les conditions d'accueil du consulat de France à Dakar.

En 2000, une pétition lancée par le site Senegalaisement.com entendait protester contre «l'incompétence et la mauvaise volonté des fonctionnaires du consulat de Dakar» et signaler «des abus». Aujourd'hui encore, des internautes viennent raconter leurs mésaventures dans les commentaires. Sur la page consacrée à ces doléances, une photo de l'ambassade illustre le propos, accompagnée de cette légende: «Le bâtiment infernal».

«J'avais du sang sur toute ma veste»

L'une des pires histoires est sûrement celle de Léna Diop. En 2004, elle vient spécialement au Sénégal pour récupérer des papiers originaux que détient encore le consulat. On lui propose un rendez-vous deux mois plus tard.

«J'ai dit que je ne pouvais pas, que je restais moins d'un mois.»

Parce qu'elle exigeait qu'on lui rende ses documents originaux avant son retour en France et qu'elle a refusé de bouger tant que ce ne serait pas fait, Léna a fini par être électrocutée au taser, à plus de six reprises, et traînée au sol.

«La peau de mon doigt s'est complètement arrachée. J'avais du sang sur toute ma veste, les cheveux hirsutes, ma peau en lambeaux, mes lunettes cassées.»

Après un article dans Jeune Afrique, le consul s'excuse finalement auprès de Léna, et les trois gendarmes français qui l'ont «malmenée» sont jugés et reconnus coupables par le tribunal de Créteil. Amende de 8.000 euros. Dispensés de peine.

Léna dit avoir encore du mal à digérer cette affaire. «Plein de gens m'ont raconté leur histoire après ça, exactement la même que la mienne... Tout ça était bien rôdé!»

Un petit billet pour accélérer les procédures

Depuis ce scandale, les Français ne sont plus autorisés à rentrer dans le consulat. Pour les autres c'est toujours la queue devant le bâtiment. Il suffit de se rendre sur place pour le constater. Cet après-midi là, le soleil faisait monter la température à plus de 30 degrés. Dans la queue face à la grille du consulat, une centaine de personnes s'agglutine. «Ils traitent les gens comme de la merde», peste Moussa. Il est venu spécialement de France, dont il est originaire, contester un refus de visa pour sa belle mère.

«Elle devait venir voir notre fils né il y trois mois.»

En plus des conditions d’attente, la demande de visa coûte cher. Il faut compter au minimum 40.000 francs CFA (60 euros), une vraie petite fortune alors que le salaire mensuel moyen au Sénégal est de 50.000 francs CFA (76 euros)... Et, ce qui n'est pas pour redorer le blason du consulat, sur la pétition un signataire évoque même une demande de bakchich.

«Le monsieur m'a dit clairement qu'il avait une tonne de dossiers, et que si je souhaitais obtenir ma carte d'étranger rapidement il serait préférable que je verse un petit billet pour accélérer les procédures», témoigne-t-il.

Point noir

Mathieu est proche des milieux diplomatique. Sous couvert d'anonymat, il a accepté de témoigner.

«En terme de communication, le consulat c'est le point noir. Je crois que c'est partout pareil en Afrique, mais au Sénégal encore plus, parce que c'est un pays de forte émigration.»

Il est lui-même abasourdi par la façon dont on reçoit les gens au consulat.

«On se tire une balle dans le pied. Les visas ça ne concerne pas tout le monde ici, 90% des gens ne peuvent pas se payer le voyage. Donc les demandes concernent la société active, des leaders d'opinion. A ces gens-là, on sert une soupe dégueulasse, un service médiocre.»

Universitaires et hommes d'affaires dégoûtés

A vouloir limiter les migrations, le consulat de France fait fuir les candidats diplômés vers d'autres pays, notamment les Etats-Unis. Devant le consulat, Papa Mody Ndiaye, enseignant à l'Ecole polytechnique de Thiès, raconte:

«J'ai cinq collègues universitaires qui ont juré de ne plus jamais mettre les pieds en France à cause des conditions d'obtention des visas. Maintenant, ils se tournent vers les Etats-Unis pour les échanges universitaires.»

Juste derrière lui dans la queue, Malick Ndiaye, banquier en costume chic, déplore «l'excès dans les demandes et l’accueil du consulat, même pour les hommes d'affaires. J'en connais qui délaissent maintenant la France et se rendent en Chine ou en Turquie, pays pour lesquels l'obtention d'un visa commercial ne pose aucun problème».

Pour Mathieu, tout cela n'est pas le fruit du hasard:

«C'est une politique voulue: on fait tout pour décourager l'immigration venue d'Afrique. On ne peut pas le voir autrement, c'est objectif comme constat.»

Il rappelle cependant que les fonctionnaires, beaucoup critiqués, sont eux-mêmes victimes de conditions de travail difficiles.

«Le consulat est toujours en sous-effectif. Les employés doivent gérer 30.000 demandes par an. Avec leurs petits bras, ils ne peuvent pas tout faire! C'est vraiment dur et ils demandent toujours des effectifs à Paris sans être pour autant écoutés.»

Côté Quai d'Orsay (le ministère des Affaires étrangères français), on se borne à livrer un discours attendu.

«On a des agents qui sont des professionnels dévoués à leur tâche. Ils ont énormément de demandes et de visites, la pression est grande.»

On rappelle que «le consulat général de France à Dakar est l’un des plus importants d’Afrique subsaharienne», et on met en avant les chiffres positifs. «Le taux de délivrance des visas est de 75%. Plus de sept demandes sur dix sont donc satisfaites, situation bien plus favorable qu’il y a sept ou huit ans», où ce taux était alors de seulement 60%.

«Que fait un chef d'Etat pour ses citoyens?»

Et le gouvernement sénégalais dans tout ça? Thierno Ibrahima Dia s'indigne:

«La mission d'un chef d'Etat, c'est quand même d'assurer la protection de ses citoyens. Or, là, on n'est pas protégés, on n'est pas respectés.»

Il estime que cette situation pose la question centrale qui anime le combat de son association: «Que fait un chef d'Etat pour ses citoyens?»

Pourtant, dans d'autres circonstances, le gouvernement Wade sait intervenir dans les actions de l'ambassade. On se souvient encore du départ tumultueux de l’ancien ambassadeur Jean-Christophe Rufin, que Wade avait pris en grippe après quelques petites déclarations qui ne ménageaient pas son clan.

Mathieu dénonce lui aussi «les courts-circuitages permanents qui ont commencé à poindre pendant son mandat». Il évoque une double diplomatie, celle «officielle des petits fours, des réceptions et des ambassades» et celle de l'Elysée, «où les chefs d'Etat appellent directement».

Il illustre son propos par un exemple:

«Il y a deux ans Karim Wade a été reçu à l'Elysée, sans que les gens de l'ambassade aient été prévenus. Tout le monde l'a appris le matin, à la lecture des journaux, dans un contexte aussi compliqué que celui de la succession possible de Karim Wade à son père.»

Mathieu résume:

«Il y a une sorte de retournement; on est plus dans la Françafrique, mais dans l'Afriquefrance. Ce sont les intérêts personnels des hommes politiques qui influencent la politique diplomatique.»

Françafrique

Au début de son mandat, Nicolas Sarkozy promettait une rupture avec le système de la Françafrique. Mais pour Thierno Dia, de l'association Survie, même Jean-Christophe Rufin, souvent désigné comme l'homme de ce renouveau, ne «se livrait finalement qu'à une critique superficielle: il ne dénonçait pas les réseaux, mais le fait que certaines personnes semblaient s'en accaparer».

Olivier Thimonier, secrétaire général de Survie, estime que «Nicolas Sarkozy est revenu sur ses promesses et perpétue la politique de ses prédécesseurs». Il égrène alors:

«Il y a toujours une présence militaire française en Afrique. [...] sur le plan économique, c'est encore pire, on est toujours dans la promotion des intérêts français.»

Enfin, d'un point de vue politique, il évoque «le rôle bien connu d'hémisphères officieux, le plus symbolique étant Robert Bourgui» et «un monopole de l'Elysée qui travaille en toute opacité».

Dernier exemple en date, la nomination comme nouvel ambassadeur de Nicolas Normand. Selon Thierno Ibrahima Dia, «il a été reçu par Karim Wade dès mars 2010; c'est comme s'il était déjà agréé par le régime Wade. Bon nombre de journalistes sénégalais ont publié des articles à ce sujet et n'ont jamais été démentis». Quand on interroge le Quai d'Orsay sur cette accusation, on nous sert pour toute réponse ce qu'on apprend à l'école:

«La nomination des ambassadeurs se fait par le président en Conseil des ministres.»

Renée Greusard slateafrique

Des gens font la queue devant le consulat de France à Dakar. © Juien Duriez et Renée Greusard, tous droits réservés.
Des gens font la queue devant le consulat de France à Dakar. © Juien Duriez et Renée Greusard, tous droits réservés.



1.Posté par pico le 09/04/2011 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis moi meme victime et je vias vous raconter mon histoire
je venais de rentrer au payer avec un sejour delivrer par les autorites francaises car je suis malade et ne peux etre soigner que dqns les pqys developper .je part a lambassade pour me presenter comme quoi je suis de retour comme il le demande il recupere mon sejour et me disent que je suis gueri alors que javais meme amener le prochain rdv etablie par lhopital.

Mais rien il ne voulais rien entendre et je voulais pas faire de scandale labas depuis je suis las au senegal attendre le jour de pouuvoir retourner me soigner

2.Posté par JULOM le 09/04/2011 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

40 000 francs non remboursable faite le calcul par an !!! ils disent 7 demande sur 10 sont aceptè c des coneries . la derniere fw k jètè a l'ambasade et kj m trouver presque ala dernière position de la ligne j'entendais k1 seul mot k le fonctionaire d lambasade prononcè DESOLE ki signi k cè refuser , rare son les bènèficiaire .

3.Posté par avisé le 09/04/2011 17:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

40.000 X 30.000 = 1.200.000.000 ,ces connards c'est nous qui entretenons leur ambassades pour que finalement ils passent leur temps à nous humilier.

Que font nos autorités,réciprocité rek car notre dignité vaut plus que toute la richesse du monde.

4.Posté par avisé le 09/04/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que personne ne vienne nous parler du secteur du tourisme.
Sunu ngor mognou gueunal allalou "tourisme bi"

5.Posté par schwarzeraal le 09/04/2011 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que le senegalais subit á l´ambassade de france il le subit aussi dans les ambassades du senegal, tout recemment ái fait une demande de renouvellement de mon paasseport á paris, la dame au télephone á demandé de lui appoter un sérithieu, vous voyez ils sont tous faits de la meme pate.et si au senegal, l´´administratio trvallait convenablement et honnete ,sans chantage des citoyens, par exemple l´obtention d´un acte de naissance oú il faut payer sous la table et sur la table, obtenir sa carte d´identité un probleme,les choses ne seraient pas comme cela.allez voir dans une autre ambassade de france ou autre vous constaterez qu´ils nous traitent de la meme facon que nos fonctionaires qui ábsentent á cause d´un nguenté ou entrain de causer avec une belle alors que vous attendez comme un mendiant et gare si vous montrez votre mecontentement .thi gnoune la dieuké gnoye esclaveyi gnome yogne domi boure.

6.Posté par salam le 09/04/2011 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ne sont pas sérieux
dans la pratique
40 000 f frais de visa
5 200 f africatel
les frais annexes au moins 50 000 f
c'est pas sérieux
en plus le Consul Mr Michel CAMADRO se croit tout permis
que la même politique soit appliquée pour tous les citoyens français
il faut que les autorités sénégalaises mettent un terme à ca
et je conseille à tous de se tourner vers :
La Chine
L'Afrique du Sud
L'Inde
les USA
VIVE LE SENEGAL
VIVE LES SENEGALAIS



7.Posté par kanediallo le 09/04/2011 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour moi , nous sommes les seuls responsables , nous sommes chez nous pourquoi on nous humilie chez nous , et vous vous posez la question que fait notre etat n'importe quoi , mbédiou kanam ,borom mokoy fadial bopam , franchement pour faire arreter ça c'est tres facile , ceux qui ont des preuves n'ont qu'à contacter les medias français , croyez s'ils s'en melent c'est vite surtout actuellement c'est du pain béni pour eux car ils en ont marre de la politique de sarko aussi croyez moi , sarko est pour les français ce que wade est pour les senegalais

8.Posté par waw le 09/04/2011 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On voie des personnes debarquées à Paris avec des passeport de services comme ingenieur ou directeur de société, alors qu'il ne savent meme pas ecrire leur nom. Cette situation durera dans le tamps, puisque c'est une façon de decourager les demandes de visas. Pour les l'etat français, bcp de pays africains n'ayant pas un etat civil fiable, tous les papiers sont susceptibles etre faut. Nous devons nous respecter nous memes en respectant les lois et reglements etablis.

9.Posté par sedikh le 09/04/2011 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est des racistes

10.Posté par DD le 10/04/2011 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE QUE NOUS SUBISSONS A L AMBASSADE DE FRANCE A DAKAR N EST RIEN PAR RAPPORT A CE QUI SE PASSE DANS LES CONSULATS SENEGALAIS A L ETRANGER ET MEME DANS LES ADMINISTRATIONS AU SENEGAL.NOUS SOMMES MIEUX TRAITES PAR L ADMINISTRATION FRANCAISE ENFRANCE QUE L ADMINISTRATION SENEGALAISE AU SENEGAL.
-POUR CEUX QUI EN DOUTENT TELEPHONNEZ A L AMBASSADE OU AU CONSULAT JUSTE POUR VOUS RENSEIGNER VOUS POURREZ VOUS FAIRE UNE IDEE.PAR CONTRE LES FRANCAIS SONT MIEUX TRAITES AU CONSULAT ET A L AMBASSADE.PARADOXALEMENT CA NE DERANGE PERSONNE .

11.Posté par schwarzeraal le 10/04/2011 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit DD certains ignorent la réalité. les ambassades et consulats du senegal n´adressent meme pas un courrier annuel pour connaitre l´etat de leurs concitoyens qui croupissent souvent en prison ,malades, sans papiers.ce combat de réciprocité ne nous ménera á rien . feu de paille

12.Posté par malaw le 10/04/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chers senegalais
ce qui se passe a l'ambassade du senegal a paris est pire que ce qui se passe a l'ambassade de france au senegal.j'ai téléphone a l'ambassade du senegal a paris pour demander des informations economiques on me repond vous perdez votre temps on peut rien faire au senegal. si vous pouvez restez a paris c'est mieux.comment un diplomate sénégalais puisse tenir tel propos.la réponse est simple parcequ'il est incompétent et qu'il a été recruté

13.Posté par FANN.IT le 10/04/2011 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PIRE POUR NOS AMBASSADES SI TU AS BESOIN D1 INFORMATION IL NE DECROCHE JAMAIN LE TELEPHONE.TU DOIS FAIRE DES KM POUR TE FAIRE RENVOYER PARCEQUE IL TE MANQUE UN DOCUMENT.

14.Posté par FANN.IT le 10/04/2011 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LE PIRE POUR NOS AMBASSADES ....EN ITALIE.EN ITALIE....SI TU AS BESOIN D1 INFORMATION IL NE DECROCHE JAMAIN LE TELEPHONE.TU DOIS FAIRE DES KM POUR TE FAIRE RENVOYER PARCEQUE IL TE MANQUE UN DOCUMENT.

15.Posté par famille de victimes du naufrage du Joola le 10/04/2011 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NAUFRAGE DU JOOLA 26 SEPTEMBRE 2002 et en 2002 l'Ambassadeur Jean-Didier ROISIN était en poste à Dakar au moment du drame du Naufrage du Joola.

Peu de temps après, le Président Wade a demandé au Président Chirac le retrait de M. ROISIN. M. Chirac a nommé M.PARANT (proche de Chirac).Le Président Sarkozy nommera M. RUFFIN (ami de Kouchner). Le président Wade demandera le départ de Jean Christophe Ruffin (ambassadeur de France au Sénégal) pour demander de mettre en poste Nicolas Normand (au Gabon précédemment.....)

Une épine entre la France et le Sénégal :
Naufrage du Joola survenu le 26/09/2002 a fait près de 2000 victimes (13 nationalités) mortes dans d'atroces souffrances. Un drame méprisé et bafoué mais les familles de victimes déterminées.....

Des intérêts économiques et politiques (françafrique) entravent la vérité et la justice....et bafouent les droits de l'homme;

Trop de zones d'ombres autour de ce drame.
Pour en savoir plus :
DES IMAGES DOULOUREUSES AU LENDEMAIN DU DRAME ET DES TEMOIGNAGES QUI ACCUSENT LE POUVOIR SENEGALAIS


16.Posté par ndiaye le 11/04/2011 02:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis fanco sénégalais ,en octobre jétais en vaccance au sénégal j'avais amenais une atestation dhébergement pour mon pére é ma mére pour kil vienne avec moi a mon retour visiter la france mon pays é voir mes 2 enfants ki ont 4ans é 2ans , g payer 18000F pour leurs assurance é 80000F pour les frais de visas sans compter les photocopies ; au final le consulat leurs refuse le visas sans me donner de raison présis alors k je vis en france je travaille en cdi je gagne bien ma vie é mes propres parents ne peuvent méme pas venir visiter mon pays ; vous trouver sa normal? G écrit un mail o consul pour leur demander les raiso n de cette refu é comment imagine til k mes propre parent ne peuvent mme pas visiter mon pays ; juska ojordui il mon pas répondu

17.Posté par ndiaye le 11/04/2011 02:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

retif: 180000F LASSURANCE

18.Posté par schwarzeraal le 11/04/2011 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ndiaye prenez vos deux enfants et amnez les chez vos parents les visiter ést plus économique et vous vous epargnerez toutes ces tracasseries administratives et de du fric.si vous avez seulerment l´intention de faire voir vos enfants á vos parents.

19.Posté par non le 11/04/2011 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut etre tes parents seraient restés en France, c'est chose très frequente. Les fraçais connaissent bien les africains.Le problème c'est nous pas la France.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image