Leral.net | S'informer en temps réel



France: l'ex-otage d'Arlit Thierry Dol interpelle le Président Hollande

le 30 Juin 2016 à 09:16 | Lu 290 fois

La libération de quatre Français pris en otage par Aqmi en septembre 2010 à Arlit, le site d'Areva au Niger, a-t-elle été délibérément retardée ? Dans un courrier en date du 14 juin, l'ex-otage Thierry Dol interpelle le président François Hollande pour demander des explications suite à la parution d'articles de presse. Thierry Dol est l'Invité Afrique matin de RFI ce jeudi 30 juin.


 

Dans ces articles, Jean-Marc Gadoullet, négociateur dans ce dossier entre novembre 2010 et fin 2012, affirme plusieurs documents à l'appui, que le ravisseur Abou Zeid était prêt à libérer au moins un sinon les quatre otages dès avril 2012. Mais selon lui, cette libération aurait été entravée par le chef d'état-major particulier de Nicolas Sarkozy, le général Benoît Puga.

Finalement, les quatre otages seront libérés un an et demi plus tard, en octobre 2013. Thierry Dol demande donc la vérité au président Hollande et l'appelle à dénoncer ces allégations si elles sont fausses.

Pour Thierry Dol, les articles de l'ExpressChallenges et Vanity Fair montrent qu'il y existe des zones d'ombres autour des négociations qui ont lieu au printemps 2012 pour leur libération. L'Express et Challenges exposent la version du négociateur Jean-Marc Gadoullet, qui dénonce l'obstruction présumée du général Puga. Vanity Fair fait témoigner Pierre-Antoine Lorenzi, le négociateur qui a repris la suite de Jean-Marc Gadoullet fin 2012 jusqu'à la libération des otages en octobre 2013.

feroce