Leral.net | S'informer en temps réel



François Hollande «se produit» à Broadway

le 26 Septembre 2012 à 11:46 | Lu 333 fois

A l'issue de ses rencontres bilatérales et de son intervention devant l'Assemblée générale de l'ONU, le président français a tenu un discours résolument optimiste, saluant l'action des Français installés dans le centre névralgique de l'économie mondiale.


François Hollande «se produit» à Broadway
De notre envoyé spécial à New York,

Après ses rencontres bilatérales de la journée et son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, François Hollande a rencontré, comme il aime le faire, la communauté française expatriée. Celle-ci avait donc rendez-vous, mardi en fin de journée, au Roseland, une salle de bal dans le quartier des théâtres. «Je suis très sensible à votre présence nombreuse», a commencé le chef de l'Etat. «Dans un théâtre… Qu'est ce qu'on va dire? Que je me produis à Broadway! Il n'y avait pas de salle plus grande. Nous aurions pu nous retrouver au Nations unies, mais la salle était occupée». François Hollande détend l'atmosphère. A côté de lui, deux ministres, Laurent Fabius et Yamina Benguigui, et l'ambassadeur de France, jouent les figurants et approuvent ses propos.

Devant un parterre de riches expatriés - «l'élite de la communauté française à l'étranger» -, le chef de l'Etat a tenu un discours résolument optimiste, saluant l'action de ces Français installés dans le centre névralgique de l'économie mondiale. «Le redressement productif financier économique, ce n'est pas seulement un impératif, une contrainte que nous devons supporter. Ce que nous devons faire, c'est préparer la France au monde de demain que vous avez anticipé», a-t-il expliqué. Même à propos de la crise en Europe, il se veut positif. «Nous franchissons les étapes. Dès lors que la zone euro va retrouver sa cohérence, sa stabilité et sa force, alors nous pourrons retrouver la croissance», a-t-il assuré. Avant de quitter l'endroit pour aller rendre hommage aux victimes du terrorisme à Ground Zero, François Hollande s'est offert un bain de foule.

En France, cependant, la situation ne s'améliore pas pour les affaires du chef de l'Etat. Ni la hausse du chômage ni la chute de sa cote de popularité ne sont enrayés. Les contradictions au sein de la majorité ne sont pas résolues. «Je veux vous rassurer, je vais revenir en France», avait plaisanté François Hollande à la fin de sa conférence de presse, auparavant à l'ONU, interrogé sur ces difficultés. S'il a insisté sur l'importance de sa présence à l'Assemblée générale des Nations unies, il a assuré que cela ne «le dispensait pas de faire [son] devoir» pour les Français. «L'intention qui est la mienne est d'améliorer la vie de mes concitoyens», a-t-il ajouté. Dès la fin de la semaine, il pourra se remettre à l'œuvre avec en ligne de mire deux problèmes: le budget de rigueur qu'il devra assumer et l'adoption du traité européen désapprouvé par une partie de sa majorité.

Par Nicolas Barotte


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage