leral.net | S'informer en temps réel

Frank Timis confirme votre site Leral sur tous les points

Votre site Leral relatait il y’a quelques jours en exclusivité toute la vérité au sujet de Frank Timis, Petro-Tim, Timis Corporation, Wade, Macky. Leral publiait en même temps des documents inédits qui confirmaient de façon irréfutable toutes les informations fournies.


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Octobre 2016 à 12:44 | | 16 commentaire(s)|

Frank Timis, au cours d’une interview publiée récemment dans les colonnes du quotidien L’AS a confirmé point par point les affirmations de Leral.

Comme nous l’affirmions, Frank Timis est bien le vrai détenteur de 4 licences d’exploration et exploitation de pétrole, toutes 4 négociées et obtenues sous le magistère de Abdoulaye Wade, et le décret concernant les zones de ST-LOUIS OFFSHORE PROFOND et de CAYAR OFFSHORE PROFOND a quant à lui dû attendre l’alternance pour être finalisé et publié au JO

Les deux premières licences ont été accordées à Frank Timis à travers African Petroleum Corporation, une société de droit australien cotée à la bourse du National Stock Exchange of Australia, détenue par Frank Timis depuis 2010 en tant qu’actionnaire majoritaire pour près de 350 Milliards CFA entièrement libérés. Ces licences ont fait l’objet de contrats signés par Wade / Karim / Petrosen, et ont été suivis de décrets signés par Abdoulaye Wade et Souleymane Ndéné Ndiaye.

Quelques mois plus tard, deux autres licences ont été accordées à Frank Timis à travers Petro-Tim Limited, filiale de PetroAsia, société dans laquelle sa famille était déjà actionnaire, et dont lui Frank Timis deviendra un peu plus tard détenteur officiel des licences d’exploration et exploitation pour 10 Millions de dollars, soit 5 milliards de CFA nous révèle Frank Timis

Ceux qui cherchent un montant à taxer, pour autant qu’il le soit, sont à présent édifiés par rapport au montant de la transaction ayant permis le transfert des licences de Petro-Tim (filiale de Petro-Asia) vers Timis Corporation. Cela signifie que si taxe il y’a, elle serait d’environ 1,5 milliards, si tant est que le taux de 30 % qui s’applique.

Cependant Frank Timis quant à lui conteste toute taxe due pour deux raisons : d’abord parce que le code pétrolier (article 48) exonère de taxes toutes les opérations effectuées dans la phase de recherche et développement - et d’autre part parce que Petro-Tim Limited et Timis Corporation sont toutes deux des sociétés étrangères, soumises à l’impôt dans ces pays et non au Sénégal.

Le prochain rapport de l’ITIE devrait apporter plus de précisions sur les conditions dans lesquelles les licences ont été accordées, sur les sociétés en question, sur l’ampleur des découvertes, sur les montants en jeu. Votre site préféré vous donne rendez-vous d’ici là pour de nouveaux éclairages, et toujours documentés.

La Rédaction






Hebergeur d'image