leral.net | S'informer en temps réel

Froid entre Dakar et Nouakchott : La visite annoncée de Wade en Mauritanie suscite mille interrogations au sommet de l'Etat

Si le silence est de rigueur suite à l’annonce du prochain séjour de Wade à Nouakchott, les autorités sénégalaises scruteront néanmoins très attentivement tous les aspects de ce voyage. Pour jauger l’état des relations entre les deux capitales, en ce moment de froid diplomatique. Selon Le Quotidien, l’ancien Président du Sénégal, Abdoulaye Wade, est annoncé à Nouakchott pour bientôt. Des sources avancent même la fin de la semaine.


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Août 2016 à 09:59 | | 16 commentaire(s)|

Au moment où les relations entre Dakar et sa voisine du Nord sont au froid, le Président Abdoulaye Wade est attendu pour bientôt en Mauritanie. cette visite de l’ancien chef de l’Etat, par ailleurs chef du principal parti d’opposition au Sénégal suscite autant d’interrogations que d’inquiétudes, surtout dans les milieux du pouvoir.

Si le mot d’ordre au sommet de l’Etat est qu’Abdoulaye Wade est un citoyen libre de ses mouvement, et que rien ne peut l’empêcher d’aller où il veut et rencontrer qui il veut, Le Quotidien soutient que ce voyage sera scruté à la loupe par les autorités sénégalaises qui chercheront à savoir qui l’ancien Président aura rencontré, ainsi que ce qui se serait dit. D’autant plus que Wade se montre, de son côté, particulièrement peu amène dans ses propos concernant son successeur à la tête de l’Etat.

Le journal avance que le débat dernièrement activé par Benoit Sambou, pour le compte du parti présidentiel, et portant sur la nationalité des candidats à la présidence de la République, est l’une des pilules que Wade n'est pas disposé à avaler le sourire aux lèvres. Par ailleurs, il n’est pas du tout écarté l’hypothèse que ce voyage du Président Wade puisse aussi, qui sait, avoir un volet financier, en rapport avec l’affaire Karim Wade.

En effet, à Dakar, on pourra également évaluer l’état des relations entre les deux capitales à partir de l’accueil qui sera fait au chef du premier parti d’opposition sénégalaise. Une forte sollicitude des autorités mauritaniennes pourrait être interprétée, d'après nos confrères, comme le signe que le dirigeant mauritanien Ould Abdel Aziz se préoccupe peu du réchauffement de ses rapports avec Macky Sall à l’heure actuelle. Et faudrait chercher à en analyser les conséquences.






Hebergeur d'image