leral.net | S'informer en temps réel

Fronde à Rewmi : Les cadres de Pikine réclament le départ d’Idrissa Seck

Les militants de Rewmi, au niveau de la banlieue, veulent une refondation de leur parti qui va consister à faire d’Idrissa Seck un simple militant. Ils n’ont pas manqué de citer les multiples problèmes que traverse Rewmi dont le seul responsable se trouve être son leader qu’ils ne veulent plus à la tête du parti.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Juillet 2015 à 13:13 | | 34 commentaire(s)|

Fronde à Rewmi : Les cadres de Pikine réclament le départ d’Idrissa Seck
Ça bouge dans le parti d’Idrissa Seck dans le département de Pikine. Dr Assane Kâ est formel : « Le Rewmi, parti dans lequel nous avons choisi de nous investir et qui nous a tant lessivés, sans la moindre reconnaissance de celui qui le dirige et pour qui nous avons fourni tant d’efforts, nous montre qu’il est à l’heure de la refondation », fait savoir le coordonnateur départemental des cadres rewmistes du département de Pikine.

Les raisons qui ont poussé à réclamer la refondation du pari sont, entre autres, « l’effritement du bureau politique, depuis 2012, la médiocrité croissante des résultats depuis 2007, ainsi que l’enfantillage communicationnel récent constaté pour faire croire à l’opinion au débauchage quotidien de militants du parti au pouvoir », ajoute M. Kâ selon qui la dégringolade de Rewmi est de la « seule responsabilité d’Idrissa Seck » dont l’attitude est fortement décriée par les militants venus apporter leur soutien aux cadres de Pikine. « Idrissa Seck nous snobe à chaque fois que les gens veulent le rencontrer pour discuter des problèmes du parti. En plus de nous snober, il ne vient pas vers les militants. Cette attitude fermée, nous l’assimilons à du mépris », ont dénoncé les militants de Pikine qui ont dénoncé « la promotion des béni oui-oui, dont Samba Bathily, à des postes de responsabilité par Idrissa Seck ».

Sur les débauchages de militants de l’Apr, « hurlés sur tous les toits par Idrissa Seck et son staff », les militants de Pikine ont tenu à rétablir la vérité : « En réalité, c’est de l’enfantillage et du bluff pour faire peur au régime en place. Nous sommes dans le parti et nous savons qu’il n’en est rien. La preuve, on ne vous montre jamais les photos des militants débauchés, juste un communiqué ».

Ces militants, qui réclament « le départ d’Idrissa Seck de la tête du parti », ont affiché leur détermination à rester dans le parti. « Nous allons nous battre de l’intérieur quitte à défier ouvertement Idrissa Seck », ont-ils expliqué. « Il n’y aura plus de Rewmi pour la seule élection de son mentor mais plutôt le Rewmi de toutes les échéances électorales. Il n’y aura plus de Rewmi d’un seul individu ni le Rewmi d’une seule ville, mais plutôt le Rewmi des militants », ont-ils promis.






Hebergeur d'image