leral.net | S'informer en temps réel

Fronde à l'Afp : Les jeunes réclament la démission de Moustapha Niasse

Les jeunes progressistes réclament la démission «immédiate de Moustapha Niasse». Ils estiment que ce dernier a fini de montrer qu’il n’est intéressé que par sa carrière. Et la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la décision de Moustapha Niasse de démettre Malick Guèye, le secrétaire général du mouvement national des jeunes progressistes (Mnjp), de son poste de Conseiller technique au bureau de l’Assemblée nationale.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Janvier 2015 à 11:26 | | 4 commentaire(s)|

Fronde à l'Afp : Les jeunes réclament la démission de Moustapha Niasse
«Par cette lettre, Moustapha Niasse vient de prouver à sa jeunesse et à celle de tout le Sénégal qu’il ne laissera rien, ni personne entraver ses relations avec le président Macky Sall. Lesquelles relations ne profitent véritablement qu’à lui, sa famille et sa bande de potes du temps du parti socialiste», a rouspètent les jeunes de l’Alliance des forces de progrès (Afp) dans un communiqué, à la suite de leur rencontre. Une réaction qui fait suite à la lettre de renvoi de leur camarade de parti, non moins secrétaire général du mouvement national des jeunes progressistes, Malick Gueye, de son poste de conseiller technique au sein du bureau de l’Assemblée nationale. Moustapha Niasse a pris la décision hier, mercredi de se séparer du responsable des jeunes «progressistes ».

Ces derniers parlent de mesure «arbitraire» et «les jeunes de l‘Alliance des Forces du Progrès sont définitivement déçus par Moustapha Niasse». Mieux, ils «demandent la démission immédiate de Moustapha Niasse, qui a fini de nous prouver que tout ce qui l’intéresse c’est sa carrière».

Dans la lettre de révocation portant la signature de Moustapha Niasse, avec comme dénomination : Arrêté du Bureau mettant fin aux fonctions d’un Conseiller technique. En son article 1, l’arrêté stipule que «à compter du 19 janvier 2015, il est mis fin aux fonctions de Monsieur Malick Gueye, Conseiller technique». Plus loin, à l’article 4, il est noté que ce sont les Questeurs et le Secrétaire général qui sont chargés d’exécuter l’arrêté.

Pour rappel, Malick Gueye fait partie des jeunes progressistes qui se sont inscrits en faux contre la décision prise par le bureau politique et le secrétaire général de l’Afp, pour soutenir la candidature de Macky Sall en 2017. Pour ce dernier, la question de la candidature ou non de l’Afp est loin d’être close et qu’elle mérite d’être discutée en congrès. Une position que partagent d’ailleurs leurs camarades de Fatick, qui ont eux aussi flingué la décision. Pour Lat Dior Diouf, responsable départemental, Niasse a fait son temps et qu’il y a belle et bien des hommes et des femmes dans le parti capables de porter la candidature du parti en 2017.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image