Leral.net | S'informer en temps réel



GABON - LES FRASQUES D’UN ANCIEN MINISTRE : un trolley vaut 100 millions de francs !

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 2 Septembre 2010 à 13:01 | Lu 2372 fois

Drôle d’histoire ! On croirait avoir entendu la meilleure, alors que la surprise vaut le détour. Dans les couloirs des ministères, l’anecdote court, folle et invraisemblable. Des voleurs réussissent une virée nocturne dans l’appartement d’un ancien ministre délégué aux finances, puis à l’éducation nationale avant d’occuper un juteux poste de directeur général dans le parapublic.


GABON - LES FRASQUES D’UN ANCIEN MINISTRE : un trolley vaut 100 millions de francs !
Rien d’intéressant, à part, semble-t-il, des trolleys négligemment posés sur une table. Des trolleys ? Oui, des dispositifs mobiles servant à la transmission du courant dans le moteur d’un véhicule. Les voleurs emportent donc un trolley, histoire de voir s’ils peuvent en tirer quelque chose…
Seigneur ! Des liasses sont dissimulées dans le trolley. Dissimulés comme sait le faire un ancien membre du gouvernement ayant palpé des tas de billets de 10.000 francs. Les garçons, en tremblant, comptent : 100 millions cash ! Rétrospectivement, le trio se maudit ! Les cinq trolleys, cela représente une belle cagnotte : 500 millions, soit un demi milliard de francs dévalués !

L’ancien ministre est coutumier du fait. Qu’on en juge. Il y a quelques années, il fit arrêter son frère cadet ainsi son personnel domestique (chauffeur, cuisinier, manœuvre) à la suite de… vol de liasses de billets soutirés de la grange où l’Excellence entrepose sa fortune. Point de départ de l’affaire, les arriérés de trois mois de salaire de son personnel, qui s’en était ouvert au cadet du ministre. Pendant la conversation, le personnel mit la puce à l’oreille du frère : « Il y a plein d’argent caché dans la grange ». Le frère décida de forcer la cachette et put extraire la somme de 3 millions qu’il partagea avec le personnel. Le vol découvert, le ministre fit arrêter le frère et le personnel par la gendarmerie. Soixante-douze heures après, il les fit libérer.

Dernière paille : nous apprenons que les voleurs sont identifiés et ils seraient entre les mains de la police pour les besoins d’enquêtes judiciaires. Il s’agit d’un député (le cerveau), le fils du propriétaire de l’immeuble et le vigile commis à la sécurité de l’immeuble.

Mazleck.info(Gabon)


1.Posté par BOY ALMADIES le 02/09/2010 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site