leral.net | S'informer en temps réel

GASTON MBENGUE SUR LE COMBAT GRIS BORDEAUX - EUMEU SENE : «Je n’ai jamais proposé 50 millions pour ce combat»

Réponse du berger à la bergère. Après la sortie d’Abdoulaye Mbengue, gestionnaire des intérêts de Gris Bordeaux, sur les raisons qui plombent le choc entre son poulain et Eumeu Sène (voir l’Obs d’hier), c’est au tour Gaston Mbengue de monter au créneau. Le promoteur remet les pendules à l’heure.


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Juillet 2010 à 23:13 | | 0 commentaire(s)|

GASTON MBENGUE SUR LE COMBAT GRIS BORDEAUX - EUMEU SENE : «Je n’ai jamais proposé 50 millions pour ce combat»
«Quand j’ai été voir Eumeu Sène, il m’a donné son accord pour affronter Gris Bordeaux. Lac de Guiers 2 aussi m’a donné son accord pour Eumeu Sène et pour Gris Bordeaux. Quand j’ai rencontré le parrain de Gris, en l’occurrence Abdoulaye Mbengue, ce dernier m’a dit que si le combat est prévu pour février 2011, il faut que j’augmente 10 millions de FCfa. Ce que j’ai catégoriquement refusé. D’ailleurs, je tiens à préciser que jamais je n’ai proposé le cachet de 50 millions à Gris Bordeaux et Eumeu Sène, comme le prétend Abdoulaye Mbengue. Je leur ai proposé moins que cela. Peut-être qu’ils avancent cette somme pour arnaquer d’autres promoteurs. Heureusement qu’il n’y a pas de promoteur à arnaquer dans ce pays. Il faut que les lutteurs se réveillent. A force de se faire manipuler par ceux qui signent leurs contrats, ils ratent souvent de bonnes affaires. Je n’ai jamais vu un parrain qui paye le billet pour La Mecque aux parents des lutteurs. Gris va perdre encore des dizaines de millions à cause de son parrain pour une question de date. Je suis dans mon coin et j’attends. Dans tous les cas, je ne reculerais pas. S’ils acceptent tant mieux, le cas contraire, je vais voir autre chose. Ce que je voulais, je l’ai eu. Ma priorité, c’était le combat Yékini-Bombardier.»

IDRISSA SANE
Source L'Observateur






Hebergeur d'image