leral.net | S'informer en temps réel

Gabon- Un Sénégalais mortellement poignardé par son compatriote

Kalilou Niane, un Sénégalais de 29 ans, a été poignardé mortellement par un de ses compatriotes et ami dans la maison où ils vivaient ensemble au quartier Roger Butin dans le 4e arrondissement de la capitale économique, le 9 octobre dernier.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Octobre 2014 à 16:36 | | 0 commentaire(s)|

Gabon- Un Sénégalais mortellement poignardé par son compatriote
Toute la communauté sénégalaise est sous le choc depuis ce drame que personne n’arrive à expliquer. Elle qui a une réputation honorable dans la cité et partant dans le pays tout entier en est encore à se poser des questions sur les raisons qui ont conduit Moussa Thiam, 22 ans à user de moyens extrêmes et envoyer ad patres son grand ami.
Ce jour-là, il est environ 16 heures lorsque les voisins entendent les deux colocataires se disputer. Des cris, ensuite Moussa Thiam qui sort de la maison en courant, ceux qui suivent tout cela se doutent bien qu’il vient de se passer quelque chose d’anormal. Un tour dans la maison vient confirmer ces craintes. Kalilou Niane gît au sol dans une marre de sang.

Le malheureux a reçu des coups de couteau à la cuisse, à l’abdomen et à la poitrine, non loin du cœur. C’est sans aucun doute ce dernier coup qui l’a tué car transporté dans une clinique se trouvant à 200 mètres du lieu du drame, le médecin n’a eu que le temps de constater le décès. Comme il fallait s’y attendre, la nouvelle sonne comme un coup de tonnerre au sein de la communauté sénégalaise. « Cela fait plus de 30 ans que je suis au Gabon, c’est la première fois que l’on voit une chose pareille. La violence n’a jamais été l’apanage des Sénégalais », lance un doyen de la communauté après avoir écrasé une larme.

Les autres communautés étrangères et les Gabonais de Port-Gentil sont tout autant surpris et sous le choc. « Je ne cesse de recevoir des appels des responsables d’autres communautés et des amis Gabonais qui n’y croient toujours pas. Tout le monde veut savoir si ce sont vraiment des Sénégalais qui sont impliqués dans ce drame vu que nous jouissons d’une excellente réputation », nous a confié Dia Demba, président de la communauté sénégalaise.

Ce dernier a vite fait d’appeler les familles au calme afin d’éviter des représailles et de lancer un appel aux jeunes Sénégalais qui « doivent se ressaisir pour perpétuer cette image d’Hommes intègres, solidaires et pacifiques que nous ont léguée les anciens ». C’est d’ailleurs grâce à son implication personnelle que le jeune présumé assassin qui avait pris la fuite s’est livré à la police dans la nuit du 10 octobre aux environs de 2 heures.

Mais Kalilou Niane n’étant plus là pour livrer aux enquêteurs sa part de vérité, il est évident, hélas, qu’il sera très difficile de savoir ce qui s’est réellement passé dans la maison entre les deux amis.

Son corps qui se trouve actuellement dans une maison de pompes funèbres devra être rapatrié dans les tout prochains jours au Sénégal. » L’Etat sénégalais à travers l’ambassadeur Saoudatou Ndiaye Seck nous a apporté une aide substantielle pour que le corps rentre à Dakar. Nous demandons pardon aux Port-Gentillais et à tous les Gabonais pour ce qui vient de se passer », a déclaré, effondré, le président Dia Demba.

IGfm
Vianney Madzou
Port-Gentil / Gabon






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image