Leral.net | S'informer en temps réel



Gabon : les lycéens dans la rue

Rédigé par leral .net le 13 Novembre 2008 à 16:29 | Lu 602 fois

Ils réclament les cours et dénoncent le silence des adultes

Près de 2000 lycéens ont marché, mercredi, dans les rues de la capitale gabonaise pour réclamer le retour de leurs enseignants dans les salles de classe. Ils voulaient rencontrer le Premier ministre pour exiger qu’une solution rapide soit trouvée au problème qui oppose depuis plus d’un mois les enseignants grévistes au gouvernement. Et surtout ils ne veulent pas entendre parler d’année blanche.


Gabon : les lycéens dans la rue
Notre correspondant au Gabon
JPEG - 66.7 ko

Du complexe Jean Hilaire Aubame au lycée d’application Nelson Mandela, les administrateurs n’ont fait que constater la fureur des lycéens qui ont pris d’assaut les rues de Libreville, refusant tout dialogue avec les chefs d’établissements et leurs surveillants qui ont cherché subtilement à calmer le jeu. Les élèves dénoncent le silence et l’absence de volonté des adultes à prendre au sérieux les problèmes qui minent le système éducatif gabonais.

« Nous avons l’impression que l’Etat joue avec notre avenir mais trop c’est trop. Nous devons prendre les choses en main et montrer aux yeux du monde qu’un pays riche comme le Gabon n’est pas capable de scolariser ses enfants », a déclaré un élève sous le sceau de l’anonymat.

« Nous ne voulons plus être les victimes. Nous sommes en classe de terminale et depuis plus de 6 semaines nous venons au lycée sans faire aucun cours. Nous ne pouvons plus supporter cette situation », s’est plaint pour sa part le jeune Maxime. Il ajoute que seuls les enseignants expatriés dispensent les cours en ce moment dans son lycée. Mais, explique-t-il, « nous avons décidé de descendre dans la rue pour dire au chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba que les jeunes Gabonais veulent les cours et attendent sans délais le retour de leurs professeurs en classe. »

Les établissements privés menacés
JPEG - 34.2 ko

« On veut les cours », « On veut le retour des prof en classe », pouvait-on lire sur les pancartes que portaient ces jeunes élèves. Ils ont décidé nombreux de soutenir leurs enseignants et n’ont pas hésité d’aller au siège du syndicat de l’éducation nationale où se tenait l’assemblée générale de la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED). Laquelle a décidé ce mercredi de la poursuite de leur mouvement de grève malgré l’ultimatum du gouvernement.

Les jours avenirs promettent d’être très chauds, les élèves des établissements publiques ayant promis une descente musclée dès aujourd’hui, jeudi, dans les collèges et lycées privés afin de paralyser l’ensemble du système éducatif gabonais.


Plus de Télé
< >