leral.net | S'informer en temps réel

Gadio à propos de BBY : «C’était une bande de 4 devenue bande des 3 après le départ de Rewmi»

La coalition Benno Bokk Yaakar est-elle au bord de l’implosion ? La question mérite d’être posée suite à la déclaration du Docteur Cheikh Tidiane Gadio Président du MPCL membre de la dite coalition. Invité à l’émission «Opinion» sur Walf Tv, l’ancien ministre des Affaires étrangères a déclaré que son avenir dans la coalition est une question ouverte.


Rédigé par leral.net le Dimanche 13 Mars 2016 à 21:30 | | 9 commentaire(s)|

Gadio à propos de BBY : «C’était une  bande de 4 devenue bande des 3 après le départ de Rewmi»
Après le Rewmi d’IDRISSA SECK, le Mouvement Politique Citoyenne Luy Jot Jotna MPCL du Dr CHEIKH TIDIANE GADIO pourrait bien être la prochaine formation politique à claquer la porte de la coalition au pouvoir. L’ancien ministre des Affaires étrangères a déclaré il y a quelques heures sur Walf Tv que le Benno Bokk Yaakar est une nébuleuse et que son avenir là-dedans est à revoir.

«(…) Quand une grande coalition de plus de 200 organisations vous amène au pouvoir, vous ne pouvez pas, après, créer une bande de 4 avec l’Apr, l’Afp, Ps et Rewmi. Avec le départ de Rewmi, c’est devenu une bande des 3. Benno Bokk Yaakar est un fantôme, Benno Bokk Yaakar n’existe pas. Benno Bokk Yaakar n’a jamais eu un fonctionnement régulier. C’est seulement quand il y a des problèmes qu’on appelle les leaders en urgence pour venir avaliser des politiques. Pour le moment, nous ne sommes pas du tout heureux du fonctionnement de Benno Bokk Yaakar. Par exemple nous ne sommes pas d’accord avec la décision prise de faire ce référendum ou dans cette forme. Le moment venu, j’interrogerai mes camarades de ce qu’ils pensent de notre appartenance à cette nébuleuse qui est Benno Bokk Yaakar», a soutenu le Docteur en communication.

Sur le référendum, il dira aussi que le Président MACKY SALL doit savoir qu’une seule personne ne peut pas prendre une décision qui engage plus de 14 millions de Sénégalais sans consulter personne. Et c’est pourquoi selon lui, la grosse faute sur les affiches de la campagne, mis à part le fait qu’elle atteste de la précipitation avec laquelle ce référendum est organisé, est aussi et avant tout une sanction divine.

Pour lui, après le wakh-wakheet du Président, la parole donnée doit être réhabilité par le NON. Et si c’est le cas, Gadio qui n’appelle pas à une démission du chef de l’Etat pense que celui-ci devra méditer la leçon de morale que lui ont envoyée les Sénégalais d’autant plus que pour lui, dans un régime présidentialiste fort, le référendum est un rendez-vous entre le Président et son peuple.

(Jotay.net)]b






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image