Leral.net | S'informer en temps réel

Gadio dénonce le blocage de son récépissé par Cheikh Tidiane Sy

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 3 Décembre 2010 à 23:32 | Lu 626 fois

«Le Sénégal est-il encore un Etat de droit ? » telle est la question que se pose le président du MPCL, Dr Cheikh Tidiane Gadio. «Les citoyens organisés dans le MPCL, à côté de l’écrasante majorité du peuple sénégalais, se posent légitimement cette question tant notre pays, autrefois cité en référence, fait aujourd’hui l’objet de dérives anti-démocratiques persistantes et d’une violation flagrante de notre Constitution de la part des autorités étatiques ! » déclare le président du MPCL.


Gadio dénonce le blocage de son récépissé par Cheikh Tidiane Sy
«Allant à l’encontre des dispositions de la loi régissant les Partis politiques au Sénégal», le Ministère de l’Intérieur a décidé «de bloquer sans aucun motif la délivrance du récépissé de notre Parti : le MPCL (Mouvement Politique Citoyen- Luy Jot Jotna)».

«En citoyens jouissant de tous nos droits et après avoir constitué librement notre association, nous nous sommes conformés à toutes les règles et procédures en vigueur en la matière pour solliciter au niveau de l’autorité administrative l’obtention du récépissé permettant à notre organisation d’accéder à la plénitude de l’existence juridique. En effet, en vertu de la loi précitée le Ministère de l’Intérieur devait nous délivrer notre récépissé au plus tard 90 jours après le dépôt de la demande ou nous notifier un refus dûment motivé » poursuit-il.

«Nous avons reçu du Ministère le 19 août 2010 une demande de complément d’informations et des suggestions auxquelles nous avons décidé, pour éviter toute polémique stérile, de nous conformer en dépit de leur manque de pertinence notoire. Depuis notre réponse du 26 Août 2010, le Ministère de l’Intérieur s’est emmuré dans un profond silence, en dépit d’une lettre de relance que nous avons fait parvenir à l’autorité le 4 novembre 2010 » dit Gadio.

Selon lui, «le régime du Président Abdoulaye Wade, à travers son Ministre de l’Intérieur, a délibérément choisi de s’opposer à la délivrance du récépissé du MPCL. Pourtant il n’en a ni le pouvoir, ni le droit et confirme par une telle pratique le profond recul démocratique du Sénégal. Nous croyions que la bataille historique livrée par l’illustre intellectuel et patriote Pr. Cheikh Anta DIOP pour l’obtention du récépissé de son parti dans les années 70 appartenait pour toujours à un passé politique révolu, malheureusement le régime actuel nous en donne la preuve contraire».
Le MPCL en appelle à la mobilisation de tous ses militants et sympathisants pour obtenir son droit à une existence politique légale dans notre pays.

Le MPCL invite tous les démocrates et patriotes du Sénégal et de l’Afrique «à manifester leur désapprobation face à l’esprit autoritaire et anti-démocratique des autorités étatiques qui se croient au dessus des lois de la République et manifestent ainsi un profond mépris pour le peuple sénégalais».
Aussi le MPCL a-t-il décidé «de lancer une campagne nationale, africaine et internationale pour l’obtention de son récépissé mais aussi pour informer la communauté nationale et internationale, des violations constantes et flagrantes de la Constitution et la crise politique sans précédent engendrée par le projet de dévolution dynastique du pouvoir dans notre pays».

Le MPCL diffusera incessamment un mémorandum à l’attention de la presse nationale et internationale, des représentations diplomatique à Dakar, des participants à la conférence internationale sur la « Démocratie et les droits de l’homme » prévue à Dakar le 06 décembre prochain.
Le MPCL adressera aussi un message fort aux participants du prochain FESMAN dont le thème central « Renaissance africaine » doit signifier avant tout le respect des citoyens africains et de leur aspiration au progrès et à la liberté.

Le MPCL saisira toutes les organisations auxquelles le Sénégal est partie (CEDEAO, Union africaine, Nations Unies, Organisation internationale de la Francophonie) et nos partenaires privilégiés dans la bonne gouvernance et la consolidation de la démocratie que sont les pays membres de l’Union européenne, les Etats Unis, le Canada, etc… Sans oublier toutes les organisations de défense ou de promotion des libertés comme Amnesty International, la RADDHO, les Comités des prix (Nobel, Unesco) et les différentes Ligues des Droits de l’Homme. Tous seront dument informés de l’état de la démocratie et des libertés au Sénégal et des manœuvres anti-démocratiques en vue des échéances électorales cruciales de 2012.

Le Docteur Cheikh Tidiane GADIO, Président du MPCL, a reçu mandat des instances du Mouvement pour animer une série de conférences de Presse sur ces différents thèmes dans les meilleurs délais à Dakar et dans les autres grandes capitales notamment Paris et Washington.

La série sera inaugurée par un point de presse le dimanche 5 Décembre 2010 à 11h au siège du MPCL, villa 9645 Sacré Cœur 3, Dakar. La presse nationale et internationale y est conviée ainsi que les représentants des partis politiques, des mouvements citoyens et autres organisations de la société civile.

Bitimrew.net


1.Posté par khadim le 04/12/2010 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

du courage mon grand sa fai ds annés k je vs suis g confiance en vs pour pour diriger le sengal ,et un jour viendra vs srai president de tt ls senegalais .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >