leral.net | S'informer en temps réel

Galère des basketteurs à Tunis, faux départ pour les Jeux Africains… : La gestion catastrophique du ministère des Sports

Après les Lions du basket, qui ont vécu le calvaire à l’aéroport de Tunis, sur le chemin du retour de l’Afrobasket, Le Quotidien renseigne que c’est au tour de la délégation sénégalaise pour les Jeux Africains de prendre sa dose d'errements notés dans la gestion des compétitions internationales par le ministère des Sports.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Septembre 2015 à 12:35 | | 25 commentaire(s)|

Qu’est-ce qui se passe au ministère des Sports ? Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Ces questions ont fini de hanter les nuits des athlètes engagés pour les compétitions internationales et qui sont victimes des errements du ministère des Sports. Des athlètes qui ne comprennent pas la passivité de la tutelle, cette absence d’anticipation par rapport à la gestion des événements.

Déjà une première victime de ces errements a été notée : c’est le basket, avec les Lions qui ont vécu un véritable calvaire en terre tunisienne pour les besoins de l’Afrobasket 2015. Privés de primes durant tout leur séjour en Tunisie, les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng ont galéré pendant plusieurs heures à l’aéroport de Tunis avant de rentrer éreintés à Dakar dans la nuit du lundi au mardi. Conséquence : Antoine Mendy, qui n’en pouvait plus, a décidé de ne plus mettre les baskets dans la Tanière. Rejoignant un certain Hamady Ndiaye.

Egalement, les lionnes du basketball sont restées pendant 40 jours sans un sou. Elles ont eu leur dose par rapport à la gestion aérienne de la tutelle. Les filles de Tapha Gaye ont été expulsées de leur hôtel et relogées en plein centre-ville. Loin de la concentration souhaitée. Pire, les lionnes, qui préparent les Jeux Africains de Brazzaville (du 4 au 19 septembre) et l’Afrobasket féminin (23 septembre au 3 octobre) sont restées 40 jours sans perdiems. « Le haut niveau à ses réalités. Nous ne sommes pas venus en Equipe nationale pour avoir du confort, mais il nous faut être dans des conditions optimales. En regroupement depuis 40 jours, nous n’avons pas reçu nos perdiems », a pesté le technicien sénégalais qui faisait face à la presse, ce lundi, à la suite de la publication de la liste de ses 12 Lionnes. Tapha Gaye s’est dit inquiet par rapport à l’expédition camerounaise car redoutant de subir le même sort que les Lions à Tunis.

Mais, ce n’est pas seulement le basket qui a eu à souffrir des « absences » de l’équipe de Matar Bâ. La délégation sénégalaise pour les Jeux Africains baigne dans l’incertitude avec des départs en rangs dispersés. Et nos confrères de citer, comme première victime, l’Escrime dont trois de ses tireurs devaient entrer en compétition aujourd’hui mercredi. Bloqués à Dakar, ces derniers sont obligés de déclarer forfait. Le volley-ball, autre discipline, n’est pas épargné avec une équipe dont la moitié est toujours à Dakar en train de scruter l’avion qui va les transporter à Brazzaville.






Hebergeur d'image