leral.net | S'informer en temps réel

Gambie: Au lendemain de la tentative de putsch, l'armée organise une marche de soutien à Jammeh

Des membres des forces de sécurité de la Gambie dirigés par l’armée ont organisé samedi à Banjul une marche dite de solidarité et de soutien à Yahya Jammeh, au lendemain du putsch qui cherchait à renverser le président gambien pendant qu’il était en voyage à l’étranger.


Rédigé par leral.net le Dimanche 4 Janvier 2015 à 17:52 | | 3 commentaire(s)|

Gambie: Au lendemain de la tentative de putsch, l'armée organise une marche de soutien à Jammeh
Brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des slogans tels que “Vive le président!”. “Pas de recul. pas de reddition!” et “Loyauté au président Jammeh”, les manifestants ont exprimé leur opposition à l'attaque menée mardi dernier contre le palais présidentiel par des dissidents et promis leur soutien inconditionnel au dirigeant gambien.

L'attaque s'est soldée par la mort de quatre assaillants et l'arrestation de quatre autres. Quatre individus soupçonnés d'avoir trempé dans le putsch manqué auraient réussi à s'enfuir.

S'exprimant devant des milliers d'agents des forces de sécurité qui s'étaient regroupés à la Place du 22 juillet de Banjul, le chef d'état-major de l'armée le général Ousmane Badji a magnifié la solidarité au sein des forces armées, indiquant qu'elle avait permis de repousser l'assaut des rebelles.

Selon lui, les soldats gambiens sans exception sont derrière le président Jammeh et c'est ce sentiment de loyauté inconditionnelle qui prévaut au sein de toutes les agences de sécurité, avec l'engagement solennel de défendre le pays contre toute autre agression par des forces extérieures.

Ousmane Badji a cependant averti que bien que les soldats ont été formés pour faire preuve de magnanimité, ils sont également capables de se dresser contre vents et marées en temps de guerre pour sauver le pays et son président.

La vice-présidente Isatou Njie-Saidy qui assurait l'intérim du président Jammeh a livré le message de ce dernier aux marcheurs. Selon elle, Yaya Jammeh, en sa qualité de commandant en chef, est prêt à les conduire au combat si la guerre se présente.

Décrivant l'armée gambienne comme une institution éternellement sur ses gardes et à laquelle elle a rendu un vibrant hommage pour sa fidélité sans faille au gouvernement actuel, la vice-présidente a indiqué que le professionnalisme de son armée dépasse le statut de petit pays attribué à la Gambie.

apanews






Hebergeur d'image