leral.net | S'informer en temps réel

Gambie: de quelles «menaces» parle le chef de la diplomatie sénégalaise?


Rédigé par leral.net le Samedi 17 Juin 2017 à 10:34 | | 0 commentaire(s)|

Gambie: de quelles «menaces» parle le chef de la diplomatie sénégalaise?
À l’occasion du passage à Dakar jeudi 15 juin du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, son homologue sénégalais, Mankeur Ndiaye, a évoqué des menaces qui pèseraient sur la Gambie et son nouveau gouvernement. Une déclaration énigmatique lancée en conférence de presse, que le ministre n’a pas souhaité éclaircir. Et qui plonge Banjul dans la perplexité.

Tout le monde a été un peu surpris par la déclaration du ministre des Affaires étrangères sénégalais, resté très vague dans ses propos. Selon Mankeur Ndiaye, "les menaces de déstabilisation sont réelles" pour le nouveau gouvernement gambien et elles pourraient être "orchestrées depuis l’extérieur".

Du côté du ministère des Affaires étrangères gambien, on s’étonne de cette affirmation. Des membres du cabinet supposent qu’elle fait référence à des soupçons autour de la présence d’anciens militaires proches de Yahya Jammeh, qui rôderaient toujours autour de la frontière avec la Casamance. Mais ces soupçons n’ont pour l’heure, pas été confirmés.

Selon des responsables de la Micega, la mission de la Cédéao en Gambie, cette menace viendrait plutôt des sympathisants de Yahya Jammeh dans le pays. L’ancien président aurait encore plusieurs collaborateurs qui lui permettraient de gérer ses affaires et de garder une certaine influence.

Et c’est ce pouvoir de nuisance qui serait à l’origine de la manifestation de Kanilai, soldée par la mort d’un habitant au début du mois. Une interprétation qui permet à la Micega, composée entre autres de forces sénégalaises, de justifier sa présence et la prolongation de son mandat d’un an.

Quant au président Adama Barrow, il préfère garder le silence.

Auteur : RFI








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image