leral.net | S'informer en temps réel

Gamou 2013: 111ème édition du Gamou de Tivaouane : 225 enfants égarés remis à leurs parents

Rédigé le Jeudi 24 Janvier 2013 à 23:07 | | 1 commentaire(s)

Agé seulement de deux ans, Tacké Ndiaye fait partie des enfants égarés lors de la 111ème édition du Gamou de Tivaouane situé à 92 km au Nord-Est de Dakar.



Gamou 2013: 111ème édition du Gamou  de Tivaouane : 225  enfants égarés remis à leurs parents
L’enfant, à peine sevré, avait les larmes aux yeux dès son arrivée au site d’accueil de la Commission de prise en charge des enfants momentanément séparés de leurs familles ; Commission basée dans l’enceinte de la Zawwiya de Serigne Ababacar Sy où il a été déposé par un pèlerin et porté en califourchon pendant plusieurs heures par Mame Dior Ndiaye, volontaire de la Croix-Rouge de Tivaouane, pour atténuer ses angoisses, à travers un accompagnement moral et psychosocial, avant d’être récupéré en début d’après-midi par sa maman habitant les HLM route de Mboro à Tivaouane.
Les membres de ladite Commission composée du Coskas (Comité d’organisation au service de Serigne Khalifa Ababacar Sy, du Centre Ginddi, de la Croix-Rouge sénégalaise, de l’Aemo (action éducative en milieu ouvert), du CDEPS de Tivaouane et de l’Association enfant avenir de mon peuple, ont facilité le retour en familles (mardi et mercredi) de 225 enfants égarés.
Ce travail humanitaire, a permis l’enregistrement jour et nuit, de près de 269 enfants séparés de leurs parents et accueillis par la Commission installée sous une dizaine de tentes, dont 04 grandes tentes d’une capacité d’accueil de 50 personnes. La remise des enfants à leurs parents exige une présence physique couronnée par la présentation d’une pièce d’identité pour des mesures de sécurité.
La Commission a également reçu 341 déclarations d’enfants per us et initié «une réflexion pour un meilleur maillage de la ville de Tivaouane, à travers l’implication des chefs de quartiers et des responsables des Dahira, pour renforcer l’orientation et l’identification des enfants séparés lors de la prochaine édition du Gamou de cette cité religieuse», selon Khalifa Babacar Ndiaye, Président de la Commission sociale et Conseiller juridique du Bureau national du Coskas.
Toutes les structures impliquées dans la prise en charge, qualifient de salutaire le partenariat qui les unit depuis 2004 et qui permet à la Croix-Rouge de «renforcer davantage les capacités des volontaires de Tivaouane, Mbour et de Thiès, ainsi que celles des partenaires locaux sur le rétablissement des liens familiaux» ; au Centre Ginddi de «promouvoir la ligne 116 son outil d’information gratuite» au profit des enfants déshérités, de même que ceux en situation de conflit avec la justice sous l’égide de l’Aemo. Ceci, grâce à l’appui financier et technique de la Commission sociale Ginddi du Coskas, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de tous les autres acteurs, parties prenantes de l’activité.
En 2012, lors de la 110ème édition du Gamou de Tivaouane, le Coskas, le Centre Ginddi, la Croix-Rouge sénégalaise et l’Aemo, ont remis 480 enfants égarés, âgés pour la plupart de 2 à 15 ans à leurs parents.




1.Posté par DG le 25/01/2013 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA CROIX ROUGE TOUJOURS A COTE DES POPULATIONS

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image

Hebergeur d'image