leral.net | S'informer en temps réel

Gamou à Médina Baye : Les étrangers font monter la ferveur

Les principales artères de Médina Baye commencent à se remplir de monde avec des vagues de disciples de Cheikh Ibrahima Niasse qui affluent la cité religieuse à 24 heures de la célébration de la naissance du Prophète Mouhammad communément appelé Gamou, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Janvier 2015 à 15:13 | | 0 commentaire(s)|

Gamou à Médina Baye : Les étrangers font monter la ferveur
La présence de disciples étrangers est très visible à Médina Baye où les pèlerins venus du Nigeria, du Ghana, du Cameroun, du Mali, de la Gambie ou encore de la Mauritanie occupent déjà les sites les plus symboliques comme la mosquée ou les domiciles des guides religieux.

Au mausolée de Cheikh Ibrahima Niasse, considéré comme l’épicentre de la ferveur religieuse, il faut jouer des coudes pour avoir droit à un espace pour se recueillir. Là aussi la présence des fidèles étrangers est très remarquée. Ils sont facilement identifiables par leur accoutrement, leur style de prières et le rythme de leur Zikr (chants religieux) impressionnant.

‘’Nous sommes débordés, avant le jour-J avec une cette affluence extraordinaire des étrangers qui rallient Médina Baye par milliers pour se recueillir auprès de leur guide spirituel Baye Niasse’’, a expliqué le jeune Baye Niasse, l’un des membres de l’équipe chargée d’organiser les visites dans ces lieux.

Aux alentours de la mosquée et dans les principales artères, de nombreux bus et de véhicules venant du Nigeria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, de la Mauritanie, de la Gambie, du Mali, entres autres sont garés.

Ces autocars fortement décorés à l’effigie de Baye Niasse rendent parfois les mouvements de foule difficiles. ‘’On ne peut pas les compter. Personne ne peut te dire le nombre de disciples étrangers qui viennent à Médina Baye, même les bus de convoyage nous avons du mal à déterminer leur nombre’’, lance un habitué des lieux trouvé dans la grande mosquée.

Les différentes artères de la ville de Kaolack présentent un décor en patchwork, avec un mélange de culture entre les différentes ethnies. Cette situation n’a fait que confirmer la réputation de melting-pot de cette citée fondée dans les années 1930 par Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niasse.

Les pèlerins sénégalais ne représentent qu’une infime partie par rapport aux milliers de disciples étrangers qui ont rallié Médina Baye, pour célébrer l'anniversaire de la naissance du Prophète Mouhamed (PSL), dans la nuit de samedi à dimanche.
APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image