leral.net | S'informer en temps réel

Gamou de Tivaouane 2015: Wade, le grand absent

La 113ème édition du Gamou regroupe, aujourd’hui, à Tivaouane, une bonne partie de la communauté musulmane du Sénégal. Mais tout monde aura constaté une absence de taille : celle de Me Abdoulaye Wade


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Janvier 2015 à 16:00 | | 3 commentaire(s)|

Gamou de Tivaouane 2015: Wade, le grand absent
Le traditionnel ballet des hommes politiques que la ville sainte de Tivaouane accueille à la veille de chaque Gamou, a été marqué par un grand absent. Tout le monde aura remarqué l’absence du secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds), et ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, durant les habituelles visites de courtoisie des hommes politiques chez le porteparole du Khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Le «Pape du Sopi», qui avait l’habitude de se rendre à Tivaouane durant la dernière semaine précédant le Mawloud, vient de signer sa première absence depuis plus de quatorze ans de présence au nom de sa formation politique.

Comme durant la visite du leader du Rewmi, Idrissa Seck, qui n’a pas été reçu par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine ni par Serigne Mbaye Mansour, l’absence de Me Abdoulaye Wade, cette année, commence à alimenter les commentaires à Tivaouane. Si certaines personnalités de l’opposition évoquent des problèmes de santé qui auraient retenu en France le patriarche de l’arène politique sénégalaise, d’autres font état de l’engagement que Me Wade aurait pris de passer les fêtes de fin d’année et quelques jours de vacances avec ses petites-filles, les enfants de Karim Wade.

Pour d’autres, cette absence a des relents politiques. «Un compromis aurait été trouvé en haut lieu. C’est pourquoi Wade joue la carte de l’apaisement, de la trêve. Parce que, au moment opportun, son fils Karim, en prison depuis deux ans, va bénéficier d’une liberté. Au lieu de succéder le président de la République, Macky Sall, à Tivaouane, comme il l’avait fait pour le Magal de Touba en suscitant les commentaires et les comparaisons sur son accueil avec celui du chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade a, cette fois-ci, préféré s’effacer. Bref… il ne veut plus gêner le président de la République », explique un de ses proches.

L’on se souvient qu’à la veille du Magal, après l’appel du khalife général des mourides, Serigne Sidy Makhtar Macké, qui avait abouti à un accueil mémorable du président Macky Sall à Touba, Me Wade a failli battre ce record de mobilisation, sans appui de guide religieux. Rappelons qu’au mois d’avril 2014, dès son retour à Dakar, le leader du Pds s’était rendu dans la capitale du tidianisme sénégalais. Lors de cette visite, Me Adoulaye Wade, qui avait revêtu sa toge d’avocat pour plaider devant le marabout Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, la libération de son fils, l’ancien ministre d’Etat, Karim Wade. Et Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine lui avait répondu ceci, en lui promettant de continuer à poser sa requête : «vous ne portez plus le boubou de président de la République, mais les relations restent. Pour l’affaire Karim Wade, le porte parole du khalife général des Tidjianes révèle qu’il en a parlé à trois reprises avec le président Macky Sall pour qu’il fasse en sorte
que Karim Wade soit libéré».

Aux dernières nouvelles, Wade était annoncé hier à 1 heure du matin à l’aéroport de Dakar. La question est de savoir maintenant, s’il est effectivement rentré au Sénégal, après notre bouclage, est-ce qu’il se rendra à Tivaouane la sainte ?

Grand'Place






Hebergeur d'image