leral.net | S'informer en temps réel

Garde évacue le malaise Lisandro et juge le début de saison de l’OL

L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais Rémi Garde a dissipé le malaise Lisandro Lopez avant de dresser un bilan du début de saison des Gones.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Octobre 2012 à 15:22 | | 0 commentaire(s)|

Garde évacue le malaise Lisandro et juge le début de saison de l’OL
Depuis le déplacement à Lorient (1-1, 8e journée de L1) et les signes d’agacement montrés par Lisandro Lopez, les observateurs s’interrogent sur les états d’âme de l’Argentin. L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Rémi Garde a fait front face aux questions sur le cas Licha en conférence de presse. « Je l’ai dit : le meilleur poste de Licha ne se situe pas nécessairement à gauche. Après je pense au bien du collectif. Il n’y a pas une tendance qui se dégage au niveau de l’efficacité. Mon rôle de coach est de trouver un juste milieu entre la solution individuelle et celle collective », a-t-il lâché avant de poursuivre.

« Le bien être de mes joueurs, notamment ceux qui sont importants, est une priorité. Donc je n’écarte pas la question de son positionnement dans l’axe. J’en discute avec lui. Je ferai mes choix en concertation avec les joueurs concernés. Même si Licha joue un rôle primordial, il a besoin du collectif pour s’exprimer. Je ne dis pas ça pour le recadrer, les garçons me connaissent, ils respectent mon discours », a-t-il confié, assumant pleinement son choix d’exiler Licha à gauche, n’en déplaise à certains.

Mais, hormis les mouvements d’humeur de l’Albiceleste, tout va plutôt bien à Lyon, 3e de L1 et 1er de son groupe d’Europa League. Le coach rhodanien savoure, même s’il en veut toujours plus. « Je suis satisfait par la marge de progression. Indéniablement. Malgré une équipe jeune, voire immature, les prestations ont été intéressantes. On a même fini le match à Lorient avec six joueurs du centre de formation, dont Steed, même si c’est un « vieux de la vieille » (Sourire). Le tableau de marche est correct dans une période de transition économique », a-t-il indiqué avant d’évaluer les chances de ses Gones dans la course au titre.

« À Lyon, on sait combien faire la course en tête demande de l’énergie. À l’inverse, sortir du bois dans les dernières journées demande une grosse confiance en soi… On essaye de disputer chaque match à fond. Il n’y a pas de calcul, on verra si ça nous réussit. Pour l’instant Paris cristallise l’attention des médias et du public. Tant que rien n’est joué sur le plan comptable, on se posera les mêmes questions. Le PSG peut-il ne pas être champion ? (...) La saison va être longue et l’OL reste ma seule préoccupation », a-t-il conclu.

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image