leral.net | S'informer en temps réel

Général Séck “douma cii dougou dou wakh“ (Par Abou Ndiaye)

Mais pourquoi faut il toujours qu’en Afrique, les hommes ne se mettent que très rarement à la hauteur des institutions qu’ils incarnent ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Juillet 2013 à 14:07 | | 6 commentaire(s)|

Général Séck “douma cii dougou dou wakh“ (Par Abou Ndiaye)
Mon Général comme beaucoup de mondeet encore plus peut-être vu de ma banlieue parisienne d’où je m’imprégnais des nouvelles du pays à travers l’internet, j’ai été sidéréde la teneur des informations que j’y lisais ; informations qui mouillent la police sénégalaise dans le sinueux chemin du trafic de drogue …

J’aieu beaucoup de mal à donner crédit à ces informations cruelles, qui vraies ou fausses, ne sont pas moins synonymes à coup sûr, d’un délitement de notre crédibilité et de nos institutions, surtout au vu de la réponseà l’emporte pièce“dou ma cii dougou“que vous y apportez …
Réponse qui ne me paraitpas vraiment mais alors pas du tout à l’aune de celle attendue d’un responsable gouvernemental de votre niveau.

Mon Général sans doute le savez vous mieux que moi au vu de votre fonctionle sujet de la drogue dans le concert des nations reste au delà de la male-gouvernance et de la corruption généraliséelecasus belliqu’on aurait tort de sous peser…

Voyez vous mon Général et pour paraphraser un célèbreaméricain (Barack OBAMA), j’ai envie de vous rappeler que le Sénégal, à l’instar de l’Afrique, a plus besoin d’institutions fortes que d’hommes forts ; et quelque soit son implication ou non dans ces accusations gravissimes à ce niveau le sieur NIANG à sa tête contribue à mettre l’institution “ police sénégalaise“ à genoux.

Accusations qui, faut il encore le rappeler quand même, ne sont pas le fait du premier quidam venu, mais non moins du patron de l’Office Central pour la répression du trafic illicite de stupéfiant.

Mon Général, si la police a un genou à terre, votre sortie laconique l’a pousséà mettre au moins le deuxième à terre sinon plus…

Non mon Général“dou ma cii dougoudouwakh“…sans augurer encore une fois de sa culpabilité, le doute méthodique doit vous considérer au moins à suspendre le commissaire NIANG même à titre conservatoire. Car même innocent la police sénégalaise doit lui êtrepréférée car plus grande que lui et même plus grande que vous.

En le maintenant à ce poste où il continue d’incarner notre police vous n’êtes pas à la hauteur...
Dans la plupart des pays du monde, réellement démocratique et avec une opinion publique forte, Mr NIANG, même innocent, ne saurait passer la soirée du mardi 16 Juillet 2013 à la tête de la police nationaleaprès de telles révélations.

Le monde vous regarde et vous le savez mieux que moi que la teneur de tous ces rapports des différenteschancelleries,partis ou à partir, ne s’épargneront pas de ce doute méthodique de rigueur et/ou autrejugement d’appréciation.

Mon Général, les rapports qui font état de la corruption généralisée auSénégal sont légion et la police comme beaucoup d’administrations n’est pas épargnée. Et traduit plus encore cette corruption à travers le racket quotidien connu de tous sur les routes de Dakar et du reste du pays …c’est dire à quel point elle est gangrénée…ce qui nous paraît nouveau c’est ce niveaude suspicion et le sujet de la drogue.

Mon Général ne donnez pas raison à ceux qui nous soupçonnent de république bananière.
Votre « circulez y a rien à voir » ne présage rien de bon

Mon Général, les actes que vous posez aujourd’hui marqueront l’histoire et dans dix ans, quand vous ne serez sans doute plus ministre de l’Intérieur, l’on se souviendra peut-être que vous avez écrit une page d’histoire que j’espère moins pessimiste et plus glorieuse que celle qui s’annonce…

Donc mon Général :
Au nom du citoyen que je suis et que vous gouvernez.
Au nom de tous les efforts que je n’ai ménagé pour,modestement contribuer à mon petit niveau, à élire le Président SALL (dont je ne comprends d’ailleurs pas trop la retenue dans cette histoire tant je pensais l’homme plus alerte que cette prudence de rigueur) et donc par conséquence à vous installer aussi à ce poste de ministre de la République.
Au nom de l’institution que vous incarnez qui en toute circonstance doit rester plus grande que vous et plus grande que le commissaire NIANG.
Au nom de la suspicion que vous savez installée quelque soit ce que vous ferez et encore plus si le commissaire NIANG continue d’incarner la police.
Au nom de tous ces voyageurs qui fouleront les aéroports et autres frontières du monde et pour qui provenance du Sénégal ne doit pas signifier suspect à surveiller.
Au nom de notre pays commun le Sénégal qui est aussi plus grand que vous plus grand que le sieur NIANG ou même encore que le Président SALL et dont vous avez la responsabilité de contribuer à écrire l’histoire aussi bien que de gouverner.
Je vous somme “ngadougou cii“

Abou NDIAYE
Ab.njie@laposte.net






1.Posté par Eburny le 18/07/2013 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'AIME.

2.Posté par roux le 18/07/2013 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tres belle contribution dont je partage le contenu
La reponse du minsistre de l'interieur ressemble à une fuite de responsabiliet
La question à se poser c'est de savoir pourquoi ?
et la des hypotheses de reponses se deposent :
Il etait peut etre au courant depuis longtemps et n'a osé rien faire ?
Il cherche peut etre a proteger quelqu'un pour des raisons qu'il est le seul a detenir ?
il est peut etre mélé de pres ou de loin à cette affaire

3.Posté par bra le 18/07/2013 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment je le dis avec beaucoup de tristesse mais le general ne fait pas le poid. au lieu de faire tout de suite le menage et d'enqueter ensuite ...... mais au moins sauver l(honneur de la police....
il dit DOU MA SI DOUGGE et à la Tv les eternels conseillers avaient de grands sourires derrieres lui.... c'est affligeant

4.Posté par WAKH DEUG le 18/07/2013 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Li mome deug rek lafi wakh ! IL faut qu'on apprenne à démissionner dans ce pays ou à être démissionné.

5.Posté par schwarzeraal le 18/07/2013 19:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils n''ont appris de dire la verité á la maison,obligés de se soumettre quand le pére leur ment.l''africain connait la signification d''une institution mais ne sait se soumettre á elle et s''en servir.bref cest le négre qui a besoin du fouet



6.Posté par sddd le 18/07/2013 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

donc il suffit de porter une accusation contre une autorité pour que celle-ci soit limogée?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image