leral.net | S'informer en temps réel

Gênes en Italie : le Sénégalais Marco Ndiaye présent lors du meurtre de son ami arrêté


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Septembre 2016 à 10:20 | | 1 commentaire(s)|

Arrêté en possession d’un revolver 380 magnum, le Sénégalais, Marco Ndiaye vient d’être envoyé en prison dans le cadre d’une vaste enquête criminelle menée par les policiers italiens contre une bande de malfaiteurs qui sévissent impunément dans le quartier Molassana à Gênes.

A en croire, notre source, il est accusé d’être trempé dans un réglement de comptes ayant conduit au meurtre de son ami David Di Maria, âgé de 28 ans, gérant d’une salle de jeu. Le « modou modou » est également poursuivi pour les délits de recel et de port illégal d’arme à feu.

Suite à un différend ayant opposé une bande de malfaiteurs connus de la justice et lié, selon les enqueteurs, au jeu clandestin ou à la drogue, un père et son fils ont mené une expédition punitive meurtrière contre un des leurs. Guido Morso, 34 ans et son père Enzo, 60 ans puisque c’est d’eux qu’il s’agit sont entrés nuitamment dans le domicile de la victime pour l’abattre froidement.

Ce dernier aurait refusé de payer une dette. Dans leur folie, ils se sont également pris à toutes les personnes trouvées sur place. C’est ainsi que le Sénégalais Marco Ndiaye, 30 ans, et un Colombien du nom de Cristian Camilo, 29 ans n’ont pas été épargnés.

Selon notre source, Enzo et Guido Morso, armés de deux pistolets, avaient planifié de tuer tous les occupants de la maison. Illico entrés, ils ont systématiquement commencé à tirer. Touché, le jeune Di Maria tente de s’enfuir avant de s’affaler.

Nonobstant d’avoir abattu leur cible principale, ils ont essayé de tuer les deux amis de la victime, le Sénégalais et le Colombien. Si le premier a reçu des coups de couteau et de pistolet à la tête, le colombien Cristian Camilo Beron, maçon de son état, a été massacré au visage. Les séquelles sont lourdes pour ces derniers.

Toutefois, dans le cadre de cette enquête pour meurtre, association de malfaiteurs et vols en réunion, la perquisition menée chez le sénégalais a permis de saisir un magnum 380 avec 5 projectiles. L’arme proviendrait, selon la police, d’un vol perpétré dans une habitation de Pavie en 2013. Quoi qu’il en soit, les Morso sont envoyés en prison de même que le « modou modou ».

Solange Diallo- wabitimrew.net
 






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image