Leral.net | S'informer en temps réel



Genève : Un robot créé pour suivre les mouvements des présidents dictateurs…Explications

Rédigé par la rédaction le 21 Novembre 2016 à 22:11 | Lu 1002 fois

Pour pouvoir surveiller les dictateurs, un moyen est mis en place à cet effet à Genève. Il s’agit d’un robot informatique qui permet de poster sur Twitter les déplacements des présidents dictateurs.

Avec ce procédé,le compte Twitter GVA Didactor Alert donne instantanément à ses abonnés des mouvements aériens des dictateurs du monde entier à l’aéroport international de Genève.


Genève : Un robot créé pour suivre les mouvements des présidents dictateurs…Explications
Genève : Un robot créé pour suivre les mouvements des présidents dictateurs…Explications
Tout le monde sait que, de nombreux chefs d’états font l’aller et retour entre Genève et leur pays. Et très souvent, le communiqué officiel publié après fait état d’un voyage officiel. Mais, en réalité, il faut aller au-delà de la version officielle, explique le co-fondateur du robot, François Pilet, journaliste d’investigation, qui veut créer « plus de transparence » dans le monde des affaires suisses.

« Je crois que cet outil est un signal pour ces leaders qui arrivent à Genève. Cela nous donne des informations qui sont utiles pour mener des enquêtes en tant que journalistes. Le robot ne nous permet pas de savoir les raisons de leurs déplacements. Il montre en revanche que ces dictateurs entretiennent des relations qui vont bien au-delà des liens diplomatiques qu’ils pourraient avoir avec la Suisse », a expliqué le journaliste

Mis en place depuis avril dernier, le robot a déjà alerté au moins cinquante fois sur la présence d’avions appartenant à des dirigeants équato-guinéens. Il a aussi informé sur la saisine à l’aéroport de Genève de voitures de luxes de Teodorin Obiang, le fils du président équato-guinéen.

La mise en place de ce robot fait la fierté de bon nombre d’Africains surtout auprès des organisations de lutte contre la mauvaise gouvernance et le pillage de l’économie dans les pays africains par les dictateurs

Parlant de l’avantage de ce robot, le bloggeur-activiste web malien, Lancinet Sangaré dit ce qui suit : « Ils pourront peut-être nous apporter des informations que nous, nous pourrons relayer pour expliquer le contexte dans lequel ces dictateurs sont arrivés. Si c’est pour cacher de l’argent volé ou si c’est pour se soigner à des coûts exorbitants alors que dans leur propre pays il faudrait développer des infrastructures pour soigner leurs citoyens. »

Soulignons que, depuis sa mise en place, le compte Twitter GVA Didactor Alert a déjà plus de 14.000 abonnés.

AFRIK.M:Yao Junior L


Plus de Télé
< >