leral.net | S'informer en temps réel

Gestion « anti démocratique » et « clanique » du Ps : Des anciens des mouvements des jeunesses socialistes s’érigent en boucliers…

Pour avoir mis le Parti socialiste dans un profond malaise, le socialiste en chef doit se sentir petit dans ses souliers. C’est en tout cas la conviction de l’amicale des anciens des mouvements des jeunesses et étudiants socialistes qui appelle au retour à un Parti socialiste démocratique, « vivant et conquérant », informe le Walf Quotidien.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Mai 2016 à 10:04 | | 1 commentaire(s)|

Gestion « anti démocratique » et « clanique » du Ps : Des anciens des mouvements des jeunesses socialistes s’érigent en boucliers…
Au lendemain du scrutin référendaire du 20 mars dernier, le socialiste en chef affirmait que le Parti socialiste ira aux élections législatives de 2017 avec la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby). Ousmane Tanor Dieng justifiait sa position par le fait que le Ps est toujours membre de la coalition Bby. Une position que ne partage pas l’Amicale des anciens des mouvements des jeunesses et étudiants socialistes qui appelle au retour à un Parti socialiste « démocratique, vivant et conquérant ». Suffisant pour s’indigner de cette manière du Secrétaire général du parti de mettre, devant le fait accompli, les instances de son parti et ses camarades. « C’est la preuve de sa gestion antidémocratique de la formation politique socialiste », dénonce l’Amicale des anciens des mouvements des jeunesses et étudiants socialistes. A titre illustratif, ils citent : « Il en fut ainsi avec le Référendum du reniement du président de la République Macky Salll qu’il a favorablement défendu avant toute décision des instances du parti. Et les événements malheureux de la réunion du 05 mars dernier du Bureau politique, convoquée à cet effet pour entériner sa décision, sont la preuve de sa méthode cavalière de la gouvernance du Parti socialiste.

Sous ce rapport, ajoutent-ils, l’Amicale ne peut se résoudre à la mort programmée du Parti socialiste par ceux qui sont entrés par effraction et qui s’en servent pour la satisfaction d’intérêts personnels, claniques et égoïstes ». Ils poursuivent : « Ses membres qui ont sacrifié leur jeunesse pour la défense des nobles idéaux socialistes ne vont pas se résigner au dépeçage du parti par des rapaces politiques attirés par son embonpoint ».

Aussi, ces souteneurs de Khalifa Sall appellent-ils à rester debout et à mener la lutte dans les instances du parti et en dehors contre toute tentative de bradage et de remorquage au parti présidentiel, l’Alliance pour la République. « Plus que jamais, il urge de revenir aux fondamentaux du Ps en combattant le culte de la personnalité et les oukases de son Secrétaire général, érigés en mode de gouvernance. Le Secrétaire général oublie trop souvent que dans tous les partis démocratiques, les décisions appartiennent aux militants, notamment au Congrès, aux Coordinations, aux sections et Comité central, etc. », ont-ils dit.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image