leral.net | S'informer en temps réel

Gestion de la ville de Ziguinchor: Les jeunes Apéristes pilonnent Baldé

Les jeunes Apéristes réclament des comptes à Abdoulaye Baldé sur la gestion de la maire de la commune de Ziguinchor où plusieurs sont sous les eaux diluviennes. Une autre frange s’insurge contre la sortie de la direction des jeunesses Centristes.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Juillet 2015 à 09:54 | | 6 commentaire(s)|

Gestion de la ville de Ziguinchor: Les jeunes Apéristes pilonnent Baldé
Les jeunes de l’Union centriste du Sénégal avaient violemment critiqué la gestion du président Macky Sall et de son gouvernement. En répliquant, la convergence des jeunes républicains du département de Ziguinchor, dans un communiqué, sert plusieurs critiques sur sa gestion pendant le régime libéral. «Nous rappelons aux jeunes de l’Ucs que quand leur mentor était au cœur des affaires dans l’ancien régime, il n’a toujours pas fait la lumière sur sa gestion de certains dossiers aussi importants que celui de l’Anoci ou de la première édition de Zig Fest, alors qu’il annonce l’organisation d’une deuxième édition. En outre, nous invitions l’Ucs à travailler à la prise en charge des préoccupations de la commune de Ziguinchor plongée, depuis 2009, dans un cycle de régression multidimensionnelle, à cause de l’incompétence et du manque de vision du maire Abdoulaye Baldé», peut-on lire dans ce communiqué.

Un autre communiqué signé des jeunes du mouvement de soutien «And Taxawal Yokkuté» (Maty) à Ziguinchor, dénonce le manque de volonté du maire dans la gestion des ordures et des pluies diluviennes. «Et c’est là où le Maire Abdoulaye Baldé et son équipe manquent de réflexe d’anticipation, de prévision et de sens de la responsabilité», déplore Maty, arguant ne comprendre comment M. Baldé puisse se terrer à Dakar, à préparer l’anniversaire de son parti, pendant que les populations de Ziguinchor se noient dans les eaux. «Ces populations, sous le coup de la désolation, récusent Abdoulaye Baldé qu’elles accusent de préférer Dakar à Ziguinchor et se préoccupe à organiser Zig’Fest, une rencontre qui coûte des dizaines de millions à la commune, dans un contexte où les quartiers de Kansaoudi, Belfort, Santhiaba et même le centre-ville de Escale pataugent dans les eaux», lit-on dans ce communiqué.

Dans un passé récent, le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé avait annoncé des mesures urgentes pour face aux ordures, disant que des accords ont été signés avec l’UE.
Ibrahima Khalil DIEME lateranga.info






Hebergeur d'image