leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des Vacances citoyennes 2015 : La Jds parle de « République des fêtards » et demande à l’Ofnac de s’autosaisir

Babacar Diop et Cie s’en prennent à la gestion des Vacances citoyennes 2015. D’après Le Quotidien, ces jeunes du Parti socialiste parlent de « République des fêtards » et demandent à l’Ofnac de s’autosaisir avant de détourner la dénomination du département de Mame Mbaye Niang en « ministère de la jouissance, de la promotion de l’incivisme et de la culture du gaspillage ».


Rédigé par leral.net le Vendredi 2 Octobre 2015 à 11:18 | | 9 commentaire(s)|

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) demande au ministre Mame Mbaye Niang de faire un « bilan chiffré » des Vacances citoyennes 2015 qu’elle qualifie de « bamboula publique » des « fêtards frauduleusement et malicieusement embusqués au cœur de la République ». Mieux, ces jeunes du Ps demandent à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) d’ouvrir une enquête sur la gestion de l’argent de la dernière édition qui, selon eux, est une « preuve tangible de la fermentation très avancée » du pouvoir de Macky Sall. Ces activités, ajoutent Babacar Diop et ses camarades, ont été « véritablement une kermesse scandaleuse, une foire de jouissance pour quelques amateurs de cabarets inondés de fêtes et de réjouissance insolentes et indécentes ». Bref, souligne Jds, «le Sénégal est devenu une République de fêtards » avec son ministère de la Jeunesse et de la construction citoyenne devenu « ministère de la jouissance et de la promotion de l’incivisme et de la culture du gaspillage ». Pis, estiment-ils, les quelques concerts de Youssou Ndour et le Super Etoile à Thiès, Kaolack, Saint-Louis et Ziguinchor, ont été une « insulte à l’intelligence » de la jeunesse qui vit un « chômage endémique », « demande un emploi pérenne et une formation de qualité et continue d’emprunter des embarcations de fortune pour gagner l’Europe ».

Seulement, Jds ne s’émeut guère de la gestion du régime de Macky Sall de façon générale. « C’est le même décor, la même scène. Seuls les noms des acteurs ont changé. Les acteurs d’hier appartenaient au Parti démocratique sénégalais de Abdoulaye Wade. Les acteurs d’aujourd’hui sont de l’Alliance pour la République de Macky Sall. Ils appartiennent tous à la même culture politique, à la même famille politique. Le Sénégal n’a pas changé et ne changera pas sous Macky Sall », tranche la Jds qui ne constate que « des discours pompeux » du régime actuel qui est « sans effet sur les réalités quotidiennes des populations ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image