leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des déchets solides : Le ministère de la Gouvernance locale propose un système de valorisation

Le ministre de la Gouvernance locale, du Développement, de l’Aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, est convaincu que la résolution de la polémique de l’insalubrité de nos territoires passera par une restructuration, une professionnalisation et une modernisation du secteur. « Recyclage des déchets, pilier d’une économie circulaire ». Tel est le thème choisi cette année par le ministère de la Gouvernance locale à l’occasion de la Journée mondiale du recyclage, célébré ce samedi.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Novembre 2015 à 11:21 | | 0 commentaire(s)|

« La gestion des ressources constitue une préoccupation du gouvernement, car l’insalubrité et la dégradation du cadre de vie risquent de voir saper tous les efforts entrepris pour l’émergence de nos territoires. Cette rencontre constitue une étape importante pour apporter une réponse efficace et durable à la problématique de la gestion des déchets », a soutenu Abdoulaye Diouf Sarr, samedi dernier, à l’occasion de la journée mondiale du recyclage portant cette année sur le thème : « Recyclage des déchets, pilier d’une économie circulaire ».

D’après le ministre de la Gouvernance locale, du Développement, de l’Aménagement du territoire, « la réflexion actuelle sur le recyclage doit nous pousser plus loin du fait des énormes enjeux écologiques, énergétiques, sanitaires et économiques. Cette technique, qui consiste à réutiliser des produits usagés, comme le plastique, le verre, le métal, les habits, les meubles, etc. pour fabriquer d’autres objets, permet de réduire l’utilisation des ressources naturelles en leur offrant une seconde vie ».

Par ailleurs, il a dit être convaincu que la résolution de la polémique de l’insalubrité de nos territoires passera par une restructuration, une professionnalisation et une modernisation du secteur. Cela passera également, selon lui, par le développement d’un Partenariat public-privé (Ppp), en vue de la mise en place d’un système intégré de gestion et de validation des déchets solides, adossés aux principes du développement durable. « Nous sommes sensibles aux nouveaux enjeux mondiaux marqués essentiellement par la rareté des ressources naturelles qu’il faudra mieux préserver. Nos défis sont la mise en place d’une gestion écologiquement rationnelle des déchets, le développement d’un système de gestion des déchets économiquement viable et l’installation d’un dispositif socialement équitable », a-t-il précisé dans les colonnes du Populaire.






Hebergeur d'image