leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des déchets solides dans la région de Dakar : L’Ucg prend le relais de l’Entente Cadak-Car

La gestion des ordures dans la région de Dakar est désormais confiée à l’Unité de coordination pour la gestion des déchets solides (Ucg). Cette structure, qui gère cette question dans les autres régions du Sénégal, va prendre le relais de l’Entente Cadak-Car qui traverse une crise qui serait, en partie, à l’origine de l’insalubrité notée dans la capitale sénégalaise, renseignent nos confrères du journal Le Quotidien.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Octobre 2015 à 09:19 | | 14 commentaire(s)|

Pour trouver une solution au problème récurrent d’insalubrité dans la région de Dakar, les autorités ont décidé de transférer le programme de gestion des ordures à l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg). L’information a été donnée, hier, par le ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire. Abdoulaye Diouf Sarr indique que l’Ucg est chargée de prendre « le relais de l’Entente (Cadak-Car), de mettre en place, dans les meilleurs délais, un mécanisme de gestion des déchets solides dans la région de Dakar, en vue notamment de corriger les défaillances qui sont à la base de l’inefficacité de la gestion des déchets ». Dans sa déclaration, Abdoulaye Diouf Sarr a tenu à rassurer les travailleurs du nettoiement sur la préservation des acquis sociaux. Selon le ministre, « les travailleurs du nettoiement sont au cœur du système de gestion des ordures. Par conséquent, pour le gouvernement la préservation de leurs acquis sociaux est un impératif ».

Revenant sur les raisons qui ont poussé l’Etat à prendre cette décision, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr rappelle que malgré les efforts de l’Etat avec les milliards qui sont investis dans la gestion des ordures, la région de Dakar est plongée, depuis des semaines, dans une situation d’insalubrité indescriptible. D’après le ministre, face à cette situation et la crise profonde dans l’Entente Cadak-Car, « qui appellent des mesures urgentes », des concertations ont été engagées avec les parties prenantes à la gestion des déchets solides. C’est ainsi que M. Sarr a rencontré les exécutifs locaux du département de Rufisque, les syndicats des travailleurs du nettoiement et les maires des villes de Dakar, Guédiawaye, Pikine et Rufisque. A l’en croire, « les différentes parties prenantes, dans leur écrasante majorité, s’accordent sur la défaillance du système actuel de gestion des déchets solides dans la région de Dakar et sont favorables à une intervention urgente de l’Etat, compte tenu des risques encourus par les populations, de l’image désastreuse qu’offre notre capitale et de la crise actuelle que traverse l’Entente Cadak-Car ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image