leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des ordures confiée à l’Ucg : Le Syndicat des travailleurs du nettoiement salue la décision

Le Secrétaire général du Syndicat des travailleurs du nettoiement, Oumar Sokhna, a déclaré, hier, être en phase avec la mesure prise par le ministre de la Gouvernance locales sur la création d’une nouvelle unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg).


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Octobre 2015 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|

Le syndicat des travailleurs du secteur du nettoiement adhère à la création de l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg) annoncée par le ministre de la Gouvernance locale et de la décentralisation ce lundi. Oumar Sokhna, secrétaire général du Syndicat des travailleurs du nettoiement, affiche sa disponibilité : « Notre syndicat est en phase avec cette décision. Et je dirais que ce n’est pas les travailleurs qui vont choisir leur employeur. Et nous sommes prêts à travailler avec l’actuelle structure appelée Ucg ».

C’est le moment aussi de régler les comptes avec l’ancienne structure et d’espérer des lendemains meilleurs avec l’Ucg, car les revendications des techniciens de surface sont aussi amoncelées que la décharge de Mbeubeuss. « Vous vous rendez comptes qu’on n’avait pas de matériels nous permettant de faire notre travail. Les travailleurs ne sont pas protégés sur le plan social et la protection sanitaire. Nous avons été à l’Inspection du travail à plusieurs reprises où une mise en demeure a été faite à la structure Entente Cadak-Car. Pis, on n’a pas de médecin pour des visites médicales », déplore le secrétaire général des travailleurs qui jette un regard dans la mauvaise gestion de la boîte dirigée par Moussa Tine. « Il y a le problème de management dans cette structure. Et nous osons espérer que tous ces problèmes dont nous avons fait état seront réglés par cette nouvelle structure », prie M. Sokhna.

Le collectif des maires de Guédiawaye en phase avec cette mesure

Par ailleurs, le Collectif des maires se retrouve dans cette nouvelle unité. Le maire libéral de Ndiarème Limamoulaye de Guédiawaye, Baidy Sèye, explique les raisons de leur adhésion à ce projet : « Dans ce cadre, le collectif des maires propose que notre département puisse gérer ses propres ordures en y associant les populations, de la collecte au traitement étant entendu que les collectivités locales, dans les différents départements, pourraient s’entendre et se regrouper de façon efficiente ». Le maire libéral souhaite que, dès le mois de janvier 2016, les collectivités locales reprennent « ce qui leur revient de droit, à savoir la gestion des ordures ». « A Guédiawaye, le collectif est prêt puisqu’il a déjà créé une intercommunalité qui sera mise en œuvre sans délai », annonce M. Sèye.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image