leral.net | S'informer en temps réel

Gianluigi Buffon juge Deschamps, Lloris, Ribéry et Benzema

À quelques jours du match amical face à la France, le gardien de la Juve Gianluigi Buffon s'est exprimé au sujet de ses futurs adversaires.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Novembre 2012 à 14:15 | | 0 commentaire(s)|

Gianluigi Buffon juge Deschamps, Lloris, Ribéry et Benzema
C’est un véritable monument du football. À 34 ans, Gianluigi Buffon continue de servir avec passion dans les cages de la Juventus et de l’Italie. Mercredi, il sera encore de sortie pour affronter la France de son ancien entraîneur à Turin, Didier Deschamps. Un entraîneur dont il garde de bons souvenirs. « Il avait transmis sa connaissance et sa sérénité à tout le groupe. Ce n’est pas une surprise de le savoir sélectionneur. Il l’était déjà un peu sur le terrain, non ? Il n’a pas une philosophie de jeu italienne mais européenne. Il a quand même joué dans quatre pays et a mis dans ses bagages le meilleur de chaque expérience », a-t-il raconté au Parisien.

Et si l’Italie a su faire sa révolution entre 2010 et 2012 pour devenir une équipe séduisante, il ne prend pas de haut une France encore en construction. Pour Buffon, la sélection dispose de deux jours d’exception. « Elle est incarnée notamment par Benzema et Ribéry. Ils me plaisent à mourir mais sont capables de faire encore mieux. Pour moi, ils ont les qualités et le potentiel pour atteindre le niveau d’un Messi ou d’un Cristiano Ronaldo », indique-t-il. Les deux intéressés apprécieront le compliment.

Hugo Lloris, lui, n’a pas encore vraiment les faveurs du grand Buffon. Lorsqu’il lui est demandé quel portier est actuellement le meilleur, il ne cite d’abord pas le Français. « C’est difficile de désigner le plus fort. Si on regarde juste le palmarès, je vais dire Casillas. Il a tout gagné avec l’Espagne. Sincèrement, il y en a pas mal de très bons, comme le Tchèque Petr Cech et, pour la nouvelle génération, l’Anglais Joe Hart et l’Allemand Manuel Neuer », égrène-t-il, avant d’évoquer le cas Lloris. « J’aurais dû le citer. Lui aussi a un très grand potentiel. Mais tant qu’il n’aura rien gagné d’important, il ne sera pas dans les classements. C’est la logique du haut niveau. Celui qui gagne est fort. » Ce n’est pas à Tottenham que le portier des Bleus aura de grandes chances de remporter des trophées et de susciter l’admiration totale de Gianluigi Buffon !

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image